Communiqué du 18 novembre 2014 :

élus régionaux Europe Ecologie les Verts et Front de Gauche du Conseil régional d’Auvergne

Les groupes FDG et EELV du Conseil Régional d’Auvergne n’approuvent pas l’attitude du Président René Souchon qui a refusé dans un premier temps de laisser s’exprimer les représentants des personnels des régions Auvergne et Rhône-Alpes devant les conseillers régionaux durant la session du 18 novembre. Cette attitude est bien loin de ce que les salariés sont en droit d’attendre d’une majorité de gauche


19 novembre 2014

Le fait que les salariés et une organisation syndicale se voient refuser toute expression sur la réforme territoriale en ouverture de session et que le Président ait quitté la salle lors de leur intervention devant les élus ne grandit pas l’image de notre institution, ni des élus en général.

Pourtant, l’inquiétude est grande chez les personnels des collectivités territoriales, chez les salariés du secteur public et du secteur privé avec les conséquences de la fusion programmée des deux régions.

Cette fusion est pourtant synonyme d’inégalité et de concurrence entre les territoires, de restriction de la dépense publique utile aux populations, et de réduction des emplois territoriaux.

Cette réforme, décidée dans un bureau parisien, ne répond en rien aux attentes des français et à la nécessaire réforme de nos institutions et nous l’avons d’ailleurs rejeté au Conseil régional d’Auvergne à travers l’adoption d’un vœu en juin 2014.


Je contribue
La contribution

forum info modere