Premier essor du Parti communiste dans le Puy-de-Dôme : :

Un cas de création de cellule en 1924.

Mon étude s’est appuyée principalement sur l’analyse d’une lettre datée du 29 septembre 1924, conservée dans les archives de la Fédération, dans laquelle, un membre de la direction fédérale du Puy-de-Dôme répond à la demande de création d’une cellule de la part de sympathisants de Saint-Dier-d’Auvergne. Cette lettre est un témoignage intéressant sur les objectifs nationaux et locaux, que se fixe le parti communiste, dans cette période de construction de son identité politique.


9 décembre 2013

La première chose que l’on peut constater est que l’initiative de construction de cette cellule vient de sympathisants souhaitant rejoindre le Parti et créer leur propre cellule. Cela témoigne d’une certaine politisation de la population dans le Puy-de-Dôme et d’une volonté de combat politique. Mais aussi de la force, de la popularité et de l’influence de la fédération communiste du Puy-de-Dôme.

On voit également l’importance du rôle de l‘Humanité au sein du mouvement communiste. En effet, les réunions de création de cellules, et les numéros de cellules sont gardés secrets et sont communiqués aux militants via l’Humanité. Ce côté secret s’explique par le contexte historique, car dans les années 1920 la répression contre les militants communistes est très forte et de nombreux adhérents et dirigeants du parti sont arrêtés. L’Humanité a aussi un rôle très important dans la politique d’éducation populaire du parti, la direction faisant comprendre aux cellules qu’il est primordial, voire indispensable, que tous les militants de la future cellule lisent l’Humanité. Dès les années 1920, on retrouve donc une des particularités du Parti communiste, le parti de l’éducation populaire.

La dernière chose à noter, me parait d’une grande importance, c’est la forte volonté de la direction de la fédération du Puy-de-Dôme de connaitre la structure sociale de la ville ou se crée la nouvelle cellule (pourcentage d’agriculteurs, de métayers, d’enseignants, de fonctionnaires…), la préoccupation principale semblant être la proportion d’ouvriers. C’est là une illustration locale de la volonté de la direction nationale de faire du parti communiste, le parti des ouvriers. La direction incite également sur la création d’un « réseau » de sympathisants afin de mieux connaitre les problématiques propres à cette ville.

Cette lettre montre principalement trois choses. Tout d’abord, le travail de politisation du Parti, soit à travers des grandes campagnes de communication soit à travers les journaux, amenant les personnes sensibilisées à avoir une prise de conscience politique et à s’engager dans la lutte. Elle montre aussi une organisation très performante du Parti, qui malgré sa jeunesse, lui permet d’être très efficace dans la diffusion de ses messages. Elle illustre enfin, la volonté du Parti communiste de toujours bien connaitre la sociologie du milieu dans lequel il évolue, afin de rendre son action politique plus pertinente et de faciliter son implantation.

Valentin CHABRIER
Jeune communiste,
étudiant en Histoire

Fédération du Puy-de-Dôme
Clermont-Ferrand, le 29 sept.1924,

Cher Camarade,

Après la causerie de notre camarade Boyer et la ferme intention que vous avez de constituer une bonne cellule communiste à Saint-Dier je vous communique les quelques renseignements indispensables au bon fonctionnement de l’organisation.

Vous trouverez ci-joint la circulaire 43 qui vous fixera l’esprit de notre nouvelle organisation. Je vous demande de vous en inspirer. Ci-joint également les statuts et 21 conditions, à l’Internationale.

Pour votre administration, la commission fédérale des cellules ayant nommé le camarade Vigier de Saint-Jean-des-Ollièrgues, délégué pour le rayon de Billom-Saint-Dier. C’est à lui que vous devez vous adresser pour vos cartes et timbres. Ceci provisoirement en attendant que notre nouvelle organisation fonctionne régulièrement.

Le camarade Vigier vous communiquera dès que votre cellule sera définitivement constituée le numéro de la cellule. Numéro qui devra rester secret de manière à faciliter notre action, que lorsqu’une convocation paraîtra dans L’Humanité « Réunion de la Cellule n° ? » l’on ne sache pas si c’est de Clermont ou de Saint-Dier qu’il s’agit puisqu’il y aura seulement à telle heure à tel endroit.

Demander a ce que tous les Camarades lisent L’Humanité, c’est indispensable. S’il y a moyen de créer un dépôt, ce sera très bien.

Je vous félicite d’avoir compris toute l’importance du « Bulletin Communiste » et de l’ « ABC ». Au nom de la cellule, vous aurez l’abonnement pour 12 centimes par an. Cela vous aidera énormément dans vos réunions éducatives.

Je vous serais reconnaissant de me fournir quelques renseignements sur la composition sociale de Saint-Dier. Genre de travail, proportion d’ouvrier, petits propriétaires exploitants eux-mêmes, avec ouvriers, métayers, fermiers, etc. Si nous avons des sympathisants dans les fonctionnaires, enseignement, poste, etc. Les organisations adverses, leur force. [...].

Je vous prie de croire, cher camarade, à mes meilleurs sentiments communistes,

Bien fraternellement,

Jean Ritoux »


Je contribue
La contribution

forum info modere