Un article de Yvette MERCIER, candidate du Front de gauche aux élections européennes

Chaque jour de nouveaux plans sociaux sont annoncés. Le chômage connaît une hausse record. Dans notre seul département, il atteint 20 479 demandeurs d’emploi soit une progression de près de 16 % sur 2007 (pour ne prendre que les chiffres officiels). Le pseudo « plan de relance » de Nicolas Sarkozy est du pipeau. Il annonce 11,6 milliards d’euros en Auvergne, mais il faut savoir que c’est déjà contractualisé avec les contrats de plan, le plain rail, les infrastructures routières…. D’ailleurs les Français ne lui font plus confiance. Le 29 janvier dernier, la journée d’action interprofessionnelle a rassemblé plusieurs millions de personnes, celle du 19 mars promet d’être aussi importante. Et pourtant, Sarkozy persiste et signe !


11 mars 2009

Dans ce contexte, les élections européennes du 7 juin 2009 représentent une étape dans la résistance à la politique de Sarkozy et pour construire une Europe sociale, démocratique et pacifiste.
L’enjeu est clair. Soit rien ne change en Europe avec la poursuite des politiques libérales actuelles et c’est l’enfoncement dans la crise du système capitaliste. Soit nous nous rassemblons sur des grandes orientations résolument à gauche pour changer d’Europe. En 2005, nous avons dit NON à l’Europe de la concurrence libre et non faussée.
Non à l’Europe des technocrates, du dumping social et fiscal, de la dictature de la Banque européenne, de l’alignement sur l’OTAN…
En 2009, nous voulons construire l’Europe dont nous avons besoin :
 Une Europe sociale, écologique et démocratique.
 Une Europe efficace contre la crise.
 Une Europe de l’égalité notamment entre les femmes et les hommes.
 Une Europe débarrassée des dogmes libéraux et des réflexes capitalistes.
 Une Europe force de paix.
C’est l’objectif du Front de Gauche initié par le PCF et le Parti de Gauche. Par-delà nos différences, nous savons que la crise du capitalisme que nous traversons est porteuse de tragédies si nous n’apportons pas d’alternative face à l’urgence sociale, démocratique, écologique et pour la paix sur notre continent. Le Front de Gauche s’adresse donc à tous ceux qui veulent construire une autre Europe en rupture avec l’orientation libérale du traité de Lisbonne : aux partis politiques comme aux citoyens pour qu’ensemble nous changions vraiment la donne.


Je contribue
La contribution

forum info modere