Rassemblement :

Syrie : la solution est politique, non militaire

Le gouvernement et le Président de la République semblent vouloir aller jusqu’au bout de leur logique guerrière en intervenant militairement contre la Syrie.

Le Président de la République a décidé de réunir le Parlement en session extraordinaire

mercredi 4 septembre

après midi, sans qu’il y ait toutefois de vote. Nous vous proposons de faire un

rassemblement symbolique à 16h devant la préfecture, à l’heure où le Parlement se réunira, pour signifier notre opposition à une aventure guerrière en Syrie et pour exiger que la France mette tout en œuvre pour qu’une solution politique et diplomatique soit trouvée.


3 septembre 2013

Cher(e)s ami(e)s, cher(e)s camarades,

Le gouvernement et le Président de la République semblent vouloir aller jusqu’au bout de leur logique guerrière en intervenant militairement contre la Syrie.

Le président Hollande s’entête, aujourd’hui encore, dans une logique militaire en passant outre la situation d’urgence humanitaire et les alternatives à la guerre. Le déclenchement d’une intervention militaire se déciderait en l’absence de toute autorisation du Conseil de sécurité de l’ONU, et donc en dehors de toute légalité internationale. A la violation du droit international, s’ajoute le risque d’une déstabilisation généralisée de la région. L’isolement diplomatique de notre pays est accru par un isolement politique. Au-delà de l’absence d’un quelconque consensus politique, l’option interventionniste est également rejetée par le peuple français.

Constants dans nos positions, cohérents avec nos valeurs, nous continuons à défendre une solution politique dans le conflit dramatique qui déchire la Syrie. Le refus d’une intervention militaire, que nous préconisons, n’est pas synonyme d’inaction. La France doit peser de tout son poids diplomatique et symbolique pour obtenir la réunion d’un sommet réunissant les belligérants et les principales puissances impliquées (y compris la Russie, la Turquie et l’Iran) afin de mettre fin à l’escalade de l’horreur.

Cette voie politique, aussi étroite et difficile soit-elle, reste la meilleure qui soit pour le peuple syrien et la sécurité internationale. Or cette solution pâtirait des frappes militaires déjà prévues, et d’une intervention unilatérale qui ne produirait aucune amélioration de la condition du peuple syrien, loin s’en faut. Elle renforcerait au contraire le régime inique et sanguinaire de Bachar el-Assad.

Le Président de la République a décidé de réunir le Parlement en session extraordinaire

mercredi 4 septembre

après midi, sans qu’il y ait toutefois de vote. Nous vous proposons de faire un

rassemblement symbolique à 16h devant la préfecture, à l’heure où le Parlement se réunira, pour signifier notre opposition à une aventure guerrière en Syrie et pour exiger que la France mette tout en œuvre pour qu’une solution politique et diplomatique soit trouvée.

Fraternellement à vous,
Cyril CINEUX
Secrétaire départemental de la Fédération PCF du Puy-de-Dôme


Je contribue
La contribution

forum info modere