Aéroport Clermont-Auvergne :

Soutien au mouvement social

La fédération du Parti Communiste Français du Puy-de-Dôme et l’ensemble des élu-e-s communistes apportent leur total soutien à la mobilisation engagé par les salariés de l’aéroport Clermont-Auvergne, géré par le groupe Vinci via une Délégation de Service Public (DSP) du Syndicat Mixte de l’aéroport, portant sur leurs conditions de travail et leurs rémunérations.


3 mars 2015

Dans le cadre des Négociations Annuelles Obligatoires, les organisations syndicales, représentantes des employés du groupe Vinci portent un certain nombre d’exigences légitimes. Ainsi il est urgent que le dialogue social puisse réellement s’engager sur la base du rétablissement de mesures importantes pour la vie des salariés. Les organisations syndicales demandent, entre autre et à juste titre la suppression de 3 jours/an d’ancienneté, la suppression du jour d’assiduité, la diminution du nombre de dimanches travaillés. En 2009, un certain nombre d’effort avaient été demandés aux salariés afin de rétablir une certaine santé financière au site aéroportuaire. Au vu des objectifs largement atteints, il est complètement inacceptable que la direction du groupe Vinci exerce de telles pressions sur ses employés. Vinci a réalisé un Chiffre d’affaire de 650 millions en 2013. Partant d’un gros déficit économique en 2008, les résultats comptables pointent désormais de gros bénéfices à la fin de la 1ère DSP, gagnés, en partie, avec toutes les concessions qu’ont bien voulu faire les salariés.

Il est donc indispensable que le groupe Vinci revienne sur l’ensemble des concessions réalisées par les salariés et qu’il s’engage à améliorer les conditions de travail et les salaires des employés. Il en va du bien être des individus au travail et du développement de l’aéroport Clermont-Auvergne.


Je contribue
La contribution

forum info modere