Nouveaux adhérents :

Soirée d’accueil

Depuis 2 ans, le pôle formation de la fédération organise des soirées d’accueil des nouveaux adhérents. Nous avons fait le choix d’une réunion informelle, aprés une visite de la fédération, autour d’un apéro, sans discours, favorisant l’échange à batons rompus. Cette rencontre nous permet, tout en faisant connaissance, de présenter la fédération et plus largement le PCF. C’est aussi et surtout le moment d’échanger autour des motivations qui nous ont conduits à adhérer, de croiser nos expériences et nos attentes.


10 juillet 2014

Le PCF attire. Contre vents et JT, des personnes y adhérent.  Tous ne seront pas colleurs d’affiches, tous ne rédigeront pas des argumentaires de tracts, des projets pour les collectivités territoriales. Certains sont plus discrets que d’autres et tous ne pourront avoir la même implication. Et pourtant tous aspirent à être utiles.

Lors de ces soirées, on a l’impression que l’on n’adhére jamais au PCF par hasard ! On s’aperçoit au contraire que les portes d’entrées sont multiples, sur la base de contestation du systéme et surtout de valeurs humaines partagées, pour lesquelles ont a envie de se mobiliser, de rassembler et de les rendre majoritaires. 

Ils et elles n’adhérent pas seulement dans des moments politiques intenses, mais aussi à l’occasion de nos campagnes réguliéres (vente de fruits et légume à Courpière et la campagne pour la gratuité de l’A89 sur la section de Thiers, ...).

L’expérience montre aussi que nombre de nouveaux venus sont porteurs de pratiques nouvelles ou ont nourri, avant même de grossir nos rangs, des pensées critiques dans des domaines particuliers (urbanisme, éducation, écologie, culture, sport ...). Richesse unique que nous devons cajoler sans cesse ... et surtout mettre en commun.

Pouvoir se former reste l’une des premiéres demandes des nouveaux adhérents, et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle le pôle formation de la fédération organise ces soirées d’accueil. Tous voient dans le parti un espace d’apprentissage, le lieu d’une contre-éducation à recevoir. Ce désir d’autres clés d’analyse pour comprendre le monde puis le changer, porte d’abord sur l’histoire, la marxisme, les propositions du PCF. Comment est organisé le PCF ? Quelle stratégie pour le Front de gauche ? 

La place du PCF dans la dynamique du rassemblement est reconnue, nombre d’entre eux, nous rejoignent en affirmant que la poursuite de cette dynamique a besoin d’un PCF qui se renforce et mène ce nécessaire travail de rassemblement.

Dans le même temps, tous sont en recherche d’un espace collectif et démocratique pour alimenter leur réflexion et donner de la force à leur capacité d’action. Leur permettre de prendre leur place est un enjeu, une question centrale pour l’avenir du PCF.

En cela, une responsabilité nous est posée à tous, pas seulement à la fédération et au secrétariat mais bien à tous les communistes : créer les conditions de partage de l’expérience tout en libérant la capacité d’initiative, d’intervention, d’engagement qui habite chacun d’eux.

Boris BOUCHET
Responsable du pôle Formation

« C’est clairement le Front de Gauche qui m’a fait aller sur le terrain. Il m’est apparu dés le départ très intéressant parce qu’il y avait le Parti Communiste dedans. Je me suis investi dans la campagne des municipales à Issoire en acceptant d’être candidat. En tant que « non encartés », pourtant majoritaires, les comportements « partidaires » m’ont surpris. Je n’ai pas aimé que l’on me considère comme « 2 bras », pas plus que des comportements parfois anti communistes. J’avais envie de m’inscrire en positif dans une dynamique, de faire de la politique autrement, de faire « place au peuple », et pour développer cet outil, pour poursuivre et élargir cette dynamique de rassemblement, j’ai décidé de rejoindre le PCF. »
Laurent BEAL - Section Besset-Issoire


Je contribue
La contribution

forum info modere