Une terre pour la palestine

Si le cessez-le feu est effectif depuis mercredi soir, nous devons dénoncer la politique du pire d’Israël, l’accélération de la colonisation israélienne, l’impasse du processus de paix et soutenir la demande du
peuple palestinien d’admission de la Palestine comme 194ème Etat de l’Assemblée générale de l’ONU.}}


23 novembre 2012

Cessez-le-feu effectif ou non, nous ne pouvons plus fermer les yeux sur le sort réservé aux palestiniens depuis 64 ans : colonisation ininterrompue, expropriations, exils forcés, maisons détruites en masse, mur de la honte, contrôles aux chekpoints, confiscation de terres arables, privation d’accès à l’eau, racisme d’Etat, violation quotidienne des résolutions de l’ONU, humiliations permanentes, … ça ne peut plus durer !

Le 14 novembre dernier, une nouvelle agression israélienne a débuté contre la bande de Gaza avec pour conséquence l’assassinat d’Ahmad Jabbari, chef de la branche militaire du hamas. Le moment choisi est une nouvelle fois la veille d’élections israéliennes. Pour ces élections, Benjamin Netanyahou a annoncé l’alliance de son parti avec celui du leader d’extrême droite Avigdor Liberman. Le gouvernement israélien choisit encore une fois la politique du pire pour ôter toutes perspectives d’avenir au peuple palestinien. Et pour entretenir cette chape de plomb, il n’hésite pas non plus à proclamer sa volonté de renverser l’Autorité palestinienne, voire de liquider sa direction si la Palestine devient membre de l’ONU.

Le 29 novembre prochain, journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien, l’Assemblée générale de l’ONU va se prononcer sur la demande palestinienne d’admission de la Palestine comme état non membre.

Cette démarche et cette admission de la Palestine en tant qu’Etat vise à ouvrir la voie de l’espoir et permettrait de donner un signal fort à l’ensemble de la communauté internationale et une suite logique de l’Histoire. Le peuple palestinien a le droit à cet État, libre et indépendant, dans les frontières de 1967 (Cisjordanie, bande de Gaza, Jérusalem-Est comme capitale), aux côtés de l’État israélien. C’est la condition de justice qui peut seule ouvrir un horizon de paix dans la région.

La France et l’Union européenne doivent soutenir activement cette demande historique. Nous ne pouvons nous résigner à l’idée que la France et l’Union européenne continuent de fermer les yeux et à cautionner tant de barbarie. Des centaines d’hommes et de femmes en Israël et Palestine, comme le prouve l’appel du PC israélien, veulent vivre en paix dans des Etats libres et souverains aux frontières sûres. Nous soutenons leurs demandes et appelons la France et l’Union Européenne à prendre leurs responsabilités en approuvant à la prochaine assemblée générale de l’ONU l’admission de la Palestine comme 194ème Etat de l’Assemblée générale de l’ONU.

Oui, reconnaissons enfin l’Etat de Palestine dans les frontières de 1967 avec Jérusalem Est comme capitale, conformément au droit international. François Hollande s’y est engagé. Nous l’appelons, lui et sa majorité à respecter leurs engagements. On ne peut laisser Israël massacrer et coloniser en toute impunité la Palestine. Il appartient à la France et à l’union Européenne de pousser le gouvernement israélien à s’inscrire dans un processus de paix et d’application du droit international. Toutes esquives ou renoncement aurait des conséquences gravissimes.

Le retrait des territoires occupés sur les lignes de 1967, la reconnaissance de l’Etat palestinien avec Jérusalem Est pour capitale, le retour légitime des réfugiés sur leurs terres et le démantèlement de toutes les colonies doivent être les bases de cette négociation.

Nous sommes ici pour soutenir le peuple palestinien, pour soutenir leur demande légitime, pour porter de toutes nos forces cette demande politique courageuse, pour cultiver l’espoir, pour regonfler les cœurs de toutes celles et tous ceux engagés pour l’émancipation des peuples, pour la justice et la paix.

Ici comme à l’Assemblée nationale, nous nous battons pour faire avancer la paix en Palestine et Israël. Les députés du Front de gauche, dont André Chassaigne ont déposé à l’Assemblée Nationale, une proposition de résolution portant sur la reconnaissance de l’Etat palestinien. Vous pouvez d’ailleurs signer ici la pétition accompagnant cette proposition de résolution.

Je finirais par une phrase de l’appel du PC Israël et une réponse à leur appel : « Désormais l’heure de la Palestine est venue ». Oui l’heure d’un Etat de Palestine est venue, oui notre solidarité vous aidera à atteindre la demande légitime du peuple palestinien et à mettre un terme aux effusions de sang. Oui l’heure de la Palestine est venue. Halte aux massacres à Gaza.


Je signe la pétition

Identifiants personnels
Lien hypertexte :

Un message, un commentaire ?


Nombre total de signataires : 224
27/11/2012
Solene Maillard

27/11/2012
BIGONSKI Suzanne ; retraitée

27/11/2012
CALA Carmélo ; Cheminot CGT et PCF

27/11/2012
morez françois

27/11/2012
Méreau Julien ; Citoyen, sans parti

27/11/2012
BROUX Lo

27/11/2012
Rousseau Cathy

27/11/2012
THOMAS Sylviane ; Militante PCF 58

27/11/2012
Sohyer Arnaud ; Illustrateur

27/11/2012
Digny Sylvie

27/11/2012
DEBIEUVRE Pascale

27/11/2012
Boumlil Souad

27/11/2012
GUIONIE Jean Claude ; Militant PCF/FDG

27/11/2012
Schmitt christian

27/11/2012
Malène Dusseaux ; Citoyenne

27/11/2012
DANIEL Alan ; Membre PG, Etudiant

27/11/2012
ROLLAND Katia ; citoyenne française

27/11/2012
Arenes Emmanuel ; Militant PCF 78

27/11/2012
miele jean ; retraité

27/11/2012
Bois Patrick

27/11/2012
Chanudet Jacques ; citoyen

27/11/2012
GERARD Mickaël ; Service client

27/11/2012
BRUGEROLLES Julien ; Membre du secrétariat PCF 63 - Assistant parlementaire

27/11/2012
Audrey LAURENT

 

0 | 50 | 100 | 150 | 200

 

Je contribue
La contribution

forum info modere