Municipales 2014 :

REACTION DU PCF 63

Le second tour des élections municipales a confirmé les choix du 1er tour. Les électeurs de gauche se sont abstenus massivement tandis que les électeurs de droite ont poursuivi la mobilisation. Les difficultés du quotidien, les questions d’emplois, de pouvoir d’achat, l’absence d’amélioration des conditions de vie de nos concitoyen-ne-s, notamment des classes populaires, ont, pour une part, balayé l’aspect local de ces élections et ont conduit à la démobilisation des électeurs de gauche. C’est un message envoyé directement au chef de l’Etat et au gouvernement.


31 mars 2014

Ce message nécessite bien mieux et bien plus qu’un simple remaniement ou qu’un resserrement qui verrait un changement de personnel sans changement d’orientation politique. Les françaises et les Français ne se contenteront pas d’un jeu de chaise musical déplaçant un ministre à la place d’un autre, faisant entrer celle-là pour sortir celui-ci.

La promesse de changement faite il y a 2 ans reste toujours à tenir. Le Président de la République et le gouvernement doivent maintenant mettre en œuvre une politique qui réponde aux besoins et aux aspirations de nos concitoyens.

Il faut arrêter de céder au patronat, aux actionnaires et à la finance. Il est plus que temps d’appliquer une politique de gauche en augmentant les salaires et en développant les services publics, l’emploi, en menant une vraie réforme de la fiscalité, …

Même si l’impact national a dominé cette élection, cet échec de la gauche dans son ensemble doit aussi interroger sur les pratiques politiques, sur le rapport des citoyens à la chose publique, sur le besoin de démocratie, de concertation, de construction partagée des politiques publiques.

Dans ce contexte de recul à gauche et de mobilisation à droite, le PCF - Front de Gauche résiste et réussit à conquérir plusieurs municipalités comme Auzat-La-Combelle, Courpière ou encore Thiers. Dans une situation de division à gauche, Christian Sinsard, maire Front de Gauche sortant d’Aubière, s’impose dans un scrutin serré.

Les dizaines d’élus communistes – Front de Gauche, maires, adjoints, conseillers municipaux, conseillers communautaires, dans les majorités de conseils municipaux ou dans l’opposition, seront des élu-e-s actifs et actives pour lutter contre l’austérité, pour défendre les services publics locaux, pour faire vivre la démocratie, ils seront les relais des luttes et porteront cette idée fondamentale : mettre l’Humain d’abord.


Je contribue
La contribution

forum info modere