mardi 18 janvier - Clermont Ferrand :

RASSEMBLEMENT DE SOUTIEN AU PEUPLE TUNISIEN

La manifestation de solidarité avec le peuple tunisien - Mardi 18 janvier - en photo et vidéo

La fédération du PCF appelle tous ses militants et sympathisants à prendre part à la manifestation du samedi 22 janvier à 16H30 - Place de Jaude.


19 janvier 2011

Manifestation de solidarité avec le peuple tunisien.


Intervention du PCF63 – 18 janvier 2011.

Depuis plus d’un mois le peuple tunisien s’est courageusement battu contre l’oppression du régime corrompu, clientéliste, mafieux et libéral de Ben Ali.

Installé depuis plus de 23 ans ce régime aura fait régner durant toutes ces années la terreur et la peur sur le peuple tunisien.

Les libertés et les droits de l’Homme ont été foulés aux pieds pour mieux imposer par la force les privilèges de la famille et des amis du président.

23 années au cours desquelles les libertés fondamentales auront été bafouées, où les journalistes et les opposants à Ben Ali n’ont cessé d’être traqués, poursuivis ou enfermés.

Le peuple tunisien a été tout au long de ces années humilié et a subi les massacres de la politique clanique du pouvoir.

Sur le plan social les inégalités se sont développées faisant grandir le chômage et la pauvreté et ce malgré les richesses et la croissance de la Tunisie.

Allant au-delà de la terreur imposée par ce régime totalitaire et criminel, les tunisiens ont fait preuve de courage et de détermination en dépassant la peur de la répression.

Après un mois de révolte, le peuple est aujourd’hui en passe de réussir sa révolution.

Ben Ali est parti et rien ne doit empêcher la marche vers la démocratie. Tout doit être fait pour garantir aux Tunisiens les libertés et la transition démocratique et sociale qu’ils réclament.

Malgré un pseudo méa-culpa, le gouvernement français aura surtout brillé par sa complaisance envers la dictature Ben Ali.

Comment traduire les propos d’une ministre de la république, allant jusqu’à proposer l’aide de la France pour mater à coups de mitraillette la révolte et faire régner l’ordre dans tout le pays. Les parole de Michèle Alliât Marie ont été à contre sens même des valeurs républicaines et de l’esprit de la constitution qui stipule noir sur blanc que « la République française n’emploiera jamais ses forces contre la liberté d’aucun peuple ».

Les députés communistes ont d’ailleurs demandé la démission de MAM pour ces propos honteux et indignes.

Le pouvoir français imaginait sans doute que Ben Ali, l’ami de la France, le présumé rempart contre l’islamisme, allait sans doute rester éternellement vissé à son siège de président.

Et bien le peuple tunisien en a décidé autrement.

La complicité française avec le pouvoir de Ben Ali n’est pas digne de la nation des droits de l’Homme. Cela ne grandit pas notre pays et risque de lui causer un lourd préjudice à l’avenir.

L’exemple tunisien nous montre avec vivacité que la voie de l’émancipation est possible. Le peuple tunisien est en train de faire la première révolution de ce 21e siècle. Nous sommes à ses côtés ; aux côtés de toutes les forces démocratiques.

La Révolution de Jasmin ne doit être ni souillée, ni trahie, ni volée au peuple tunisien qui n’a pas pu voter librement depuis 23 ans. Cette révolution ne doit être ni détournée ni confisquée.

Rien ne serait pire que des faux semblants, qu’un aménagement du régime sans Ben Ali. Cela est vrai pour les principes démocratiques mais cela est aussi vrai pour la vie économique et sociale.

Ce qui a été confisqué par l’ancien régime doit être rendu au peuple.

L’Union Européenne, qui a des accords de coopération et d’association avec la Tunisie, doit dans la période actuelle être active pour reconnaître le droit du peuple tunisien de choisir sa voie démocratique vers le changement qu’il souhaite, dans le respect du pluralisme politique mais aussi dans le respect de sa liberté de disposer de sa souveraineté économique et d’évoluer vers le progrès social.

Le Parti Communiste Français se réjouit de voir les opposants au régime fouler de nouveau le sol de leur pays. Nous nous réjouissons également de la libération de Hamma Hamani, porte parole du Parti Communiste Ouvrier de Tunisie.

Nous espérons bien qu’il jouera un rôle important dans la nouvelle page qu’est en train d’écrire le peuple tunisien.

Les travailleurs, la jeunesse et le peuple tunisien tout comme les forces progressistes peuvent être assurés de la solidarité active du Parti communiste français.


DECLARATION FEDERATION PCF 63 - SOUTIEN AU PEUPLE TUNISIEN
envoyé par pcf63. - L’actualité du moment en vidéo.


Je contribue
La contribution

forum info modere