Quand la gauche est sous la grêle … vient la Fête de l’Huma !

L’été passé sous le déluge a démontré le potentiel destructeur pour les peuples des politiques guidées par la seule finance mondiale et les grandes puissances capitalistes. Sur le plan international bien entendu, avec les crimes de guerre perpétrés par l’Etat israélien avec le quasi-aval des puissances occidentales, le conflit en Ukraine attisé par la « diplomatie » européenne, ou l’extension du conflit en Irak et en Syrie. Ou dans notre pays avec la cure d’austérité imposée par le sommet de l’Etat et qui n’en finit pas de briser les perspectives d’avenir de la jeunesse et de millions de Français.


2 septembre 2014

Au regard de l’état du monde et de la France, plagier volontairement les beaux vers d’Aragon dans la Rose et le Réséda, écrits au « cœur du commun combat » ne me paraît pas obsolète, tant l’Histoire semble devoir se répéter. De même, les mots célèbres de Jaurès, dont nous venons de commémorer le centenaire de la disparition cet été, et qui rappelaient que « le capitalisme porte en lui la guerre comme la nuée porte l’orage », me paraissent eux-aussi d’une bouillonnante actualité.

Au milieu de cieux si sombres, le remaniement ministériel imposé à la hâte en cette fin août pour faire preuve « d’autorité » à l’égard de tous ceux qui contesteraient sa vision économique, selon les mots de Manuel Valls, ne me semble pas revêtir le caractère historique que les médias semblent vouloir lui donner. Tout au plus s’agit-il d’une confirmation politique, celle du point de non retour atteint dans la politique conduite par le Président de la République et son Premier ministre. C’est bien entendu un terrible constat d’échec après deux années au pouvoir, alors que ceux-là même avaient été élus pour combattre « le monde de la finance », et que la France s’enfonce dans l’impasse de l’austérité, de la baisse des salaires et du pouvoir d’achat, des cadeaux sans contrepartie aux dividendes et au capital. Finalement, ce que les communistes et le Front de Gauche n’ont de cesse de dénoncer depuis 2012 arrive.

Pour tous les communistes, tous les militants de gauche, le pire serait sans aucun doute de se résigner à cet état du monde, à cet état de fait, comme au fait du prince. Plus que jamais, la situation nous impose au contraire de tendre la main à toutes celles et tous ceux qui ne peuvent se résoudre à voir les idées et les valeurs de la gauche se dissoudre dans l’épanchement d’une culture néolibérale assénée au quotidien. Mais nous savons aussi par l’Histoire, encore elle, que jamais la gauche n’a été aussi forte que quand elle a permis, rassemblée sur des contenus ambitieux, de laisser s’exprimer les aspirations sociales et de justice.

Pour repousser le mur de l’argent qui s’abat sur nos vies, et au regard des faits, existe-t-il objectivement un autre moyen que de rassembler largement les forces de gauche autour d’une politique alternative à l’austérité qui puisse redonner une nouvelle dynamique aux aspirations populaires ? Alors que les occasions de débattre concrètement sur les contenus de cette alternative sont devenues si rares à gauche, pourquoi ne pas investir la Fête de l’Humanité d’une mission plus grande encore cette année que d’habitude ? Celle de former le terreau du rassemblement des idées et des valeurs d’une gauche revivifiée, de créer le socle commun pour faire face à l’oppression du capital contre les peuples et changer les rapports de force dans notre pays. Ce sera d’ailleurs l’objet du débat qu’organisera le stand de la Fédération du Puy-de-de-Dôme le samedi 13 septembre sur l’avenir de la Sécurité sociale, cette conquête historique de la gauche.

De la bataille prioritaire contre le coût du capital à la lutte concrète contre l’évasion fiscale, de la grande réforme fiscale au service d’un impôt juste à la création d’emplois utiles, de l’indispensable transition écologique à la mise en place d’une véritable coopération internationale, nous pouvons dégager ces grands axes politiques qui peuvent être assumés et portés collectivement à gauche. Aussi, c’est avec cette invitation au rassemblement, que je souhaite que le plus grand nombre de communistes et de militants de gauche puisse rejoindre la Fête de l’Humanité. On me dit d’ailleurs que vous pouvez (devez !) contacter la fédération pour vous inscrire ou prendre votre vignette !


Je contribue
La contribution

forum info modere