EN AVANT :

Première rencontre nationale des conseillers régionaux communistes, républicains, progressistes, citoyens

Le lundi 3 mai 2010 s’est tenu au Conseil régional d’Ile-de-France la première rencontre nationale des conseillers régionaux communistes, républicains, progressistes, citoyens après les élections de mars dernier.

Ont participé à cette rencontre une quarantaine d’élus de toutes les régions de France : de la Champagne-Ardenne au Languedoc-Roussillon en passant par la Picardie ou encore le Limousin et l’Auvergne.


5 mai 2010

L’on notera parmi les participants une grande diversité à tous points de vue : nouveaux élus et élus sortants, sensibilités et organisations politiques diverses, importante présence de femmes, nombreux jeunes élus, représentants du mouvement social, etc…

Un ton résolument offensif a marqué les différentes interventions : au-delà des impératifs de gestion qui ne doivent pas être éludés, les conseillers régionaux présents ont affirmé la nécessaire réponse aux enjeux politiques qui se posent dans la période.

La matinée, introduite par Pierre Mathieu, a notamment porté sur la bataille à poursuivre pour le retrait de la réforme territoriale voulue par le gouvernement.

Celle-ci aurait en effet, si elle est adoptée, un fort impact pour les régions (conseillers territoriaux, fin de la clause générale de compétence, regroupement de régions, transfert de compétences aux métropoles, etc…).

Les participants ont insisté sur la nécessaire mobilisation de la population, laquelle passe par un effort plus important montrant les conséquences concrètes de la réforme dans la vie quotidienne.

L’après-midi, introduite par Jean-Jacques PARIS, a permis de réfléchir aux actions qui pourraient être menées par le réseau des conseillers régionaux au sein de l’ANECR : réunions régulières du collectif, mise sur pied de groupes de travail thématiques (développement économique, transports, etc…), travail commun avec les parlementaires, participation aux commissions de l’ARF, évaluation des Contrats de plan Etat-régions, etc…

L’ANECR a pour vocation de constituer la « maison commune » des élus dans leur diversité et il a été mis en avant son nécessaire élargissement dans la perspective du Congrès de Nantes des 1er, 2 et 3 octobre prochain.


Je contribue
La contribution

forum info modere