Nous sommes solidaires des salariés d’ACTICALL

L’entreprise ACTICALL, installée sur le territoire auvergnat depuis début 2011, a connu en moins d’un an trois conflits sociaux majeurs. Les appels à la grève dénonçaient essentiellement les conditions de travail, les pressions quotidiennes et les chantages de la direction envers les salariés. Ajoutons à ce triste tableau, le salaire moyen qui ne dépasse pas les 1300 € bruts par mois. Autant dire une misère ! Le groupe va pourtant réaliser plus de 150 millions d’euros de bénéfices.


5 décembre 2011

Les méthodes d’encadrement mises en place au sein de ce centre relève de l’esclavagisme moderne où les salariés sont minutés.

L’entreprise, détenue à 45% par la famille Mulliez (deuxième fortune de France avec 21 milliards d’euros) compte sur le site auvergnat 400 salariés et détient 14 sites dont 12 en France.

Ce qui se passe dans cette entreprise confirme bien les craintes que les élus du Front de Gauche avaient en décembre dernier lorsque le Conseil régional a décidé d’accorder à ACTICALL une subvention de 600 000 € pour la création de 400 emplois. Le groupe Front de gauche de la Région Auvergne avait été le seul groupe à voter contre cette aide. Au vu des bénéfices et de la taille du groupe Mulliez, l’argent public ne doit pas servir d’argent de poche aux milliardaires de notre pays.

Comme les élus l’ont affirmé lors du vote de la subvention en commission permanente de la Région, l’argument des emplois créés pour justifier cette aide était bel et bien une duperie. La précarité, les bas salaires et les pressions pour faire le maximum de profits guident les choix de gestion des dirigeants de l’entreprise. Les collectivités territoriales ne peuvent pas et ne doivent pas cautionner de telles méthodes moyenâgeuses.

Nous demandons ouvertement à l’entreprise ACTICALL de respecter ses engagements sur la qualité et la rémunération et de mettre fin aux pressions exercées sur les salariés.

Les élus du Front de Gauche soutiennent pleinement les salariés qui réclament avant tout la justice mais aussi de meilleures conditions de travail et des salaires décents pour vivre dignement.

Les élus du Front de Gauche
Conseil régional, Conseil général,
Clermont Communauté, Clermont-Ferrand,
Cournon d’Auvergne.


Je contribue
La contribution

forum info modere


Posté le dimanche 25 décembre 2011 par Kevin
Nous sommes solidaires des salariés d’ACTICALL

Je travail pour cette entreprise.Temps de travail minuté, pauses minutés, énormément de pression pour un salaire très bas.
La dépression ne va pas tarder à s’installer.