15 décembre :

Gréve unitaire éducation nationale

Ce n’est pas un hasard si Sarkozy avait déclaré en 2007 que l’éducation, et notamment l’Université, à travers la LRU, serait l’un de ses chantiers les plus importants. La LRU, en posant les bases de la libéralisation de l’enseignement supérieur, à savoir la concurrence entre Universités, la soumission de nos enseignements aux intérêts privés, le démantèlement du service public de la recherche, et la déqualification des futurs travailleurs que nous sommes, a donné le ton.

Enseignants, lycéens, étudiants, personnels ... LE 15 DECEMBRE, TOUS DANS LA RUE !!

La manifestation partira à Clermont-Ferrand à 10h30 de la Place du 1er Mai ( parcours : côté avenue de la république, puis Rue d’Effiat, Rue Pélissier (arrêt devant l’IA), Rue Niel, Avenue de la République, Rue des Jacobins, Place Delille, Boulevard Trudaine, Rue Maréchal Joffre, Avenue Vercingétorix, Arrêt Rectorat.


9 décembre 2011

Télécharger

Après la casse de l’Université, vient celle des lycées. Suppressions de postes, réforme des cursus, le gouvernement a l’éducation nationale en ligne de mire, avec pour objectif l’autonomie. Nous assistons à une casse du service public d’éducation et d’enseignement supérieur. A l’accès à tous à une formation de qualité, le gouvernement préfère la rentabilité.

Cette politique, c’est :

LA SOUMISSION AUX EXIGENCES DU PATRONAT

La prétention à faciliter notre entrée dans le monde du travail est une imposture, ce n’est pas l’Université, mais l’économie de marché qui est responsable du chômage. Le patronat exige chaque année davantage de travailleurs formés, mais à moindre coût. Casse du cadrage national des diplômes, destruction de nos qualifications, alors que les Universités n’ont jamais autant eu pour objectif de répondre aux exigences des entreprises, nous sommes de plus en plus précaires. Il nous faut attendre l’âge de 27 ans en moyenne pour décrocher un emploi stable, dans des conditions de déclassement, comme c’est le cas pour 29% d’entre nous.

LE CREUSEMENT DES INEGALITES

Alors que les banques et les responsables de la crise continuent d’enregistrer des bénéfices record, la moitié d’entre nous est contrainte de se salarier pour financer ses études et 34 % des étudiants auraient renoncé à un traitement médical en 2011, en raison notamment de l’augmentation des frais. Depuis que le gouvernement a placé le patronat à la tête des Universités, nous n’avons jamais été aussi précaires, le taux d’échec dès la première année n’a jamais été aussi important (50%).Lutter pour avoir les moyens d’étudier c’est lutter contre cette politique qui fait de nous l’armée de réserve du salariat précaire !

LYCEES : MOINS DE PROFS ET PLUS DE FLICS !

Si nous sommes solidaires de nos camarades lycéens, c’est qu’en tant qu’étudiants, nous sommes opposés aux réformes du CAPES qui crééent une inégalité d’accès au métier d’enseignant, en plus de baisser la qualité de formation. Restant sourd aux lycéens et profs qui battent le pavé depuis 2007, le gouvernement préfère envoyer la police en prétendant régler des problèmes générés par le manque d’enseignants et d’encadrement !!

Enseignants, lycéens, étudiants, personnels ... LE 15 DECEMBRE, TOUS DANS LA RUE !!

La manifestation partira à Clermont-Ferrand à 10h30 de la Place du 1er Mai ( parcours : côté avenue de la république, puis Rue d’Effiat, Rue Pélissier (arrêt devant l’IA), Rue Niel, Avenue de la République, Rue des Jacobins, Place Delille, Boulevard Trudaine, Rue Maréchal Joffre, Avenue Vercingétorix, Arrêt Rectorat.

Vous trouverez ci-joint le tract appelant à la mobilisation du 15 décembre au format modifiable et PDF.

JC / UEC

Le communiqué de la fédération :

Le PCF, acteur du Front de gauche, affirme son entière solidarité à l’égard de l’intersyndicale appelant l’Éducation Nationale à la grève jeudi 15 décembre. Il sera présent lors du rassemblement à Clermont-Ferrand.

La question de l’École dans notre société est devenue un enjeu politique essentiel ! Toutes les réformes et cures d’amaigrissement dont elle fait l’objet depuis une vingtaine d’années la conduise à être moins égalitaire, plus concurrentielle, plus sélective !

L’Éducation Nationale a perdu, en 10 ans, plus de 150 000 postes statutaires, les postes aux concours diminuent… ! C’est autant de millions économisés dans le cadre de la désastreuse « réduction générale des politiques publiques » ! La fin de la mixité sociale, la voie libre et rentable laissée au privé, l’« autonomisation » des établissements, ce sont autant de grands travaux menés à bien par un gouvernement qui cherche à accélérer la casse de ce service public avant les élections.

Le ministre Luc Chatel avait affirmé, en septembre, son mépris envers l’égalité républicaine de notre système scolaire. En cette fin d’année, par décret, il poursuit en prévoyant de donner plein pouvoir aux chefs d’établissements pour évaluer les enseignants, les personnels d’éducation et d’orientation. Les syndicats ont vivement réagit face à cette calamiteuse politique de « DRH » à l’aide d’une pétition et d’un appel unitaire à la grève !

C’est pour défendre l’égalité entre élèves que nous défendons le statut des enseignants. Car leur embauche locale sur statut précaire ne peut que nuire à l’égalité. Et la soumission des enseignants à la caporalisation locale est un instrument du pouvoir pour affaiblir l’égalité nationale des objectifs d’enseignement : les professeurs doivent rendre des comptes, oui, comme tout fonctionnaire, mais sur des objectifs nationaux, et être soutenus par leur administration dans ces objectifs plutôt que de devoir seuls compenser la pénurie organisée.

Avec le Front de gauche, avec nos candidats aux élections présidentielles et législatives du Printemps 2012, le PCF veut faire du défi de l’École de l’égalité une priorité nationale !

Il est impératif de lui redonner les moyens nécessaires à son travail d’émancipation intellectuelle pour chacun des élèves et étudiants pour lesquels l’éducation est un droit inaliénable et non un privilège de classe !

La Fédération PCF du Puy-de-Dôme


Je contribue
La contribution

forum info modere