Soutien aux salariés de l’aérien :

Non à la remise en cause du droit de grève

Suite à deux grèves du Personnels Navigants Commercial du secteur aérien et des agents de sureté aéroportuaire en novembre et décembre derniers, le gouvernement et la droite parlementaire n’ont rien trouvé de mieux que de se servir de cette actualité pour poser de nouvelles restrictions au droit de grève.


6 février 2012

Un projet de loi soumis à l’Assemblée Nationale prévoit de copier le service minimum existant depuis 2007 dans le secteur du transport terrestre pour le transposer dans le secteur aérien. Il est notamment question de l’allongement de la durée des préavis, des déclarations individuelles d’intention de faire grève à déposer 48h avant celle-ci et devant être renouvelé toutes les 24h.

Le gouvernement s’en prend encore une fois aux droits des salariés. La grève n’est jamais une partie de plaisir surtout quand les salaires des employés n’excédent pas les 1000 €, comme cela est le cas des personnels de la sécurité aérienne.

Les salariés du secteur aérien appellent à mouvement national d’action contre les atteintes au droit de grève le lundi 06 février prochain. Je serais à leurs côtés pour les soutenir et exprimer à ce gouvernement mon refus absolu de sa politique antisociale.

Plutôt que de casser les acquis sociaux de notre pays, Nicolas Sarkozy serait mieux inspiré de faire respecter le dialogue social dans les entreprise et permettre aux salariés de vivre dignement.

Cyril CINEUX
Secrétaire départemental du PCF 63
Président du groupe communiste au Conseil municipal de Clermont-Fd


Je contribue
La contribution

forum info modere