Le PCF condamne la politique du gouvernement israélien qui ferme ses frontières et réprime la solidarité avec les Palestiniens

Après avoir agressé les participants de différentes nationalités, dont des Français et des Palestiniens venus à la Conférence de solidarité de B’ilin, en Palestine, les autorités israéliennes ont décidé d’empêcher l’arrivée des militants de l’initiative "Bienvenue en Palestine". Cette initiative visait à organiser l’inauguration d’une école près de Bethléem.


16 avril 2012

Le PCF s’élève contre ces mesures injustifiables et brutales, significatives d’une volonté israélienne délibérée d’interdire toute action favorable au dialogue israélo-palestinien sur les conditions d’ une paix juste, et toute expression d’un soutien aux Palestiniens et aux progressistes d’Israël. L’attitude des autorités israéliennes doit être clairement condamnée comme un nouveau durcissement de la répression et une multiplication des obstacles opposés à la paix. Il s’agit d’une stratégie de tension et d’agression à des fins politiques pour continuer l’occupation militaire et la colonisation.

La France et les autres pays de l’Union européenne sont devant leur la responsabilité. Il leur appartient d’exiger d’Israël le respect du droit international et des résolutions de l’ONU que les dirigeants de Tel Aviv bafouent dans l’impunité depuis des dizaines d’années.

Il est consternant de constater que des compagnies aériennes comme Air France, Lufthansa, Easy Jet ou Suiss Air, à Paris ou dans d’autres aéroports d’Europe, aient pu se faire les serviteurs empressés de la politique israélienne, au mépris des règles internationales. Avec les services de police, ces compagnies ont aidé le gouvernement israélien à fermer ses frontières à la solidarité et à la coopération. Des formations de gauche israéliennes, comme le PCI ou le Meretz ont fermement dénoncé cette politique.

Le PCF exige de la part des autorités françaises une intervention immédiate auprès du gouvernement israélien pour mettre un terme à ses exactions, pour obtenir la libération de toutes les personnes interpellées ainsi que la liberté de circulation et la liberté de visite en Palestine.

Il est temps qu’un autre esprit et qu’une toute autre politique puissent s’appliquer en France, notamment sur le plan international, pour que l’exigence du droit, de la paix et de la justice en Palestine puisse l’emporter concrètement sur le cynisme sarkozien et les lâchetés européennes d’aujourd’hui. Le PCF et le Front de gauche feront preuve de la plus grande vigilance pour qu’il en soit ainsi.


Je contribue
La contribution

forum info modere