Manifestation :

Le 23 Mars : journée interprofessionnelle de grèves et de manifestations en France pour défendre le système des retraites

A 10h : Rassemblement et manifestation- Avenue de la république – Clermont Ferrand


16 mars 2010

A la suite du « sommet social » qui s’est tenu le 15 février dernier, entre les partenaires sociaux et le chef de l’état, la CGT, CFDT, UNSA, Solidaires et FSU appellent à une journée interprofessionnelle de grèves et de manifestations en France pour défendre le système des retraites.

Le gouvernement n’a apporté aucune réponse concrète sur l’emploi, les salaires, le pouvoir d’achat, les conditions de travail et les politiques publiques, et renvoie la question des chômeurs en fin de droits à une concertation avec le secrétaire d’Etat à l’emploi.

Ainsi quand il s’agit de répondre aux besoins des hommes, M. Sarkozy répond qu’il n’y a pas d’argent, mais quand il faut couvrir les désastres de la spéculation, il trouve des sommes colossales. Il fait le choix de l’argent roi contre les besoins humains.

Le gouvernement veut infliger au monde du travail un nouveau recul sur les retraites quand déjà plus d’un million de retraités vivent en dessous du seuil de pauvreté.

Il n’y a aucune fatalité à renoncer aux retraites par répartition ni à accepter décote ou recul de l’âge légal de départ en retraite. La question du financement des retraites est directement liée à celle de l’emploi et de l’activité. Elle est également indissociable de celle des salaires et de la répartition des richesses produites par le travail.

Il y a 20 ans, 70% de la richesse produite retournait vers les salaires contre 60% aujourd’hui. Cette baisse de 10 points représente 180 milliards d’€ qui vont chaque année au capital plutôt qu’aux salaires. Financer la retraite à 60 ans relève donc d’un choix politique, il n’y a pas d’impossibilité économique.

Il existe des solutions de financement comme la contribution des revenus financiers, l’augmentation des salaires de tous, le relèvement annuel des cotisations patronales, le maintien de l’emploi contre les délocalisations.

La situation économique et sociale nécessite l’intervention convergente des salariés du public et du privé, des retraités, des privés d’emploi, pour porter les revendications de l’ensemble du monde du travail, défendre et promouvoir le bien commun que constituent des services publics accessibles à tous et partout. Il en va de la sauvegarde des solidarités interprofessionnelles et intergénérationnelles.

Mardi 23 mars :
A 10h : Rassemblement et manifestation- Avenue de la république – Clermont Ferrand


Je contribue
La contribution

forum info modere