L’exemple d’Aubière (2008-2013) :

La reconquête du service public : pourquoi faire ?

L’association « La Force d’Aubière, C’est Vous » et les communistes locaux l’avaient proposée, la liste conduite par Christian SINSARD « Un souffle nouveau pour Aubière » en avait fait un thème central de la campagne des municipales de 2008, la majorité municipale l’a réalisée ! En ces temps de « reculade » gouvernementale quasi-quotidienne et d’amnésie programmatique, chercher la vérité, la dire et la réaliser mérite qu’on s’y arrête.


9 décembre 2013

A Aubière donc, le mandat qui s’achève a vu les élus, avec au premier rang les communistes, mettre tout en œuvre pour privilégier le service public partout où cela était possible. C’est le cas pour le nettoyage des voies communales où l’effectif a été doublé et pour lequel il a été fait l’acquisition d’une balayeuse. Les agents de nettoyage des bâtiments communaux ainsi que ceux du service de la restauration scolaire ont intégré le personnel municipal. Les élus étudient la possibilité de compléter la municipalisation du Service de la Restauration Scolaire : un investissement supplémentaire important est nécessaire dans les cuisines ; une étude est en cours et l’objectif sera atteint prochainement.

En tout début de mandat, une étude concernant les besoins en terme de garde d’enfants a été lancée et a donné lieu à la création d’un espace dédié à la petite enfance, où l’on peut retrouver une crèche avec 35 berceaux, le Relais d’Assistants Maternel, la PMI...Cette structure tant attendue par les Aubièrois est en service depuis le 30 septembre et a été inaugurée le 9 novembre.

Les élus se sont également illustrés dans la défense du service public de La Poste (votation citoyenne du 3 octobre 2010) en votant à la majorité du Conseil Municipal un vœu de soutien au Comité Local en faveur du service public de La Poste. Sans oublier la mobilisation contre la fermeture des permanences de la CAF ainsi que les actions initiées contre les projets de fermetures de classes qui ont abouties à plusieurs reprises.

De même, après la fermeture sans concertation véritable du commissariat de police, la bataille des élus a permis le retour des policiers nationaux une fois par semaine.

Citons également, les transports publics urbains clermontois qui, longtemps sous la menace d’une privatisation déguisée, ont reçu le précieux soutien des élus aubiérois favorisant ainsi la création d’une régie publique.

Pourtant le secteur privé domine encore des pans entiers du domaine d’intervention de la commune. Une des préoccupations de la municipalité, depuis le début du mandat, est l’approvisionnement en eau potable et l’assainissement qui sont des compétence du SIVOM d’Issoire qui regroupe plus de 100 communes. Le retour au public pourrait intervenir avec une mutualisation des moyens dans l’agglomération.

Durant le 2ème mandat, le service public doit rester et restera la préoccupation majeure de l’équipe municipale de gauche à Aubière.

Montserrat FORTE-SINSARD
Adjointe au Maire


Je contribue
La contribution

forum info modere