L'AIA

En décembre, les salariés de l’AIA, entreprise d’État du ministère de la défense, d’État spécialisée dans la maintenance aéronautique et notamment des moteurs, ont engagé un mouvement de grève pour le maintien de leur statut d’ouvrier d’Etat.


23 janvier 2017

Nous assistons depuis plusieurs années à une remise en cause des droits et acquis sociaux de ces ouvriers hautement qualifiés au travers de la remise en cause de leur statut dans un secteur stratégique très important de notre économie.C’est le gel des salaires que vise égalment le Gouvernement dans le prolongement des offensives menées à la Poste, à la SNCF, dans l’énergie, ...

Le parti communiste soutient cette lutte. Il s’agit d’une nouvelle attaque du gouvernement contre les statuts d’ouvriers d’État comme il le fait à la SNCF, à EDF, chez les fonctionnaires. Le but étant de déstabiliser durablement tous repères sociaux, permettant ainsi de poursuivre les privatisations et la multiplication des emplois instables. Tout cela s’inscrit sur fond de loi El Khomri.

On voit là les conséquences des politiques d’austérité dans tous les champs d’intervention de l’État. C’est la recherche d’économies budgétaires qui conduit à l’affaiblissement du statut de salariés qui représentent un fleuron de notre industrie. C’est même avec le recours de plus en plus important à des contrats de droit privé, le risque d’une externalisation à terme de la maintenance aéronautique militaire. Cela conduirait à une perte de maîtrise technique et opérationnelle dans ce secteur nécessitant la formation permanente et la garantie d’un statut protégeant ces ouvriers.


Je contribue
La contribution

forum info modere