Communiqué des organisations syndicales :

Jeudi 27 mai : Journée de mobilisation nationale

Jeudi 27 mai 2010 Les organisations syndicales CFDT, CGT, FSU, Solidaires, UNSA appellent à une journée nationale de mobilisation



Communiqué commun des organisations syndicales : CFDT, CGT, FSU, Solidaires, UNSA

Les organisations membres du collectif : ATTAC, MNCP, AC, Les Amis du Monde Diplomatique, Parti Socialiste, Les Verts, Front de Gauche (Parti Communiste, Parti de Gauche, Gauche Unitaire), NPA, Union Syndicale SOLIDAIRES, Fédération Syndicale Unitaire, CGT Impôts, UNEF, …

Emploi, salaires, retraite : tous mobilisés, rassemblés et exigeants !

A Clermont ferrand : RDV à 10h avenue de la République


17 mai 2010

Dans un contexte économique et social caractérisé par une situation de l’emploi dégradée, des difficultés de pouvoir d’achat et une aggravation des conditions de travail pour de nombreux salariés, dans le public et dans le privé, en France et en Europe, les organisations syndicales CFDT, CGT, FSU, Solidaires, UNSA réaffirment que la sortie de crise passe par des politiques publiques en faveur d’une relance économique intégrant la satisfaction des besoins sociaux.

Avant même que le Président de la République ne réunisse un "sommet social" le 10 mai 2010, le Premier ministre annonce un gel des dépenses de l’Etat pour les 3 ans à venir. Les organisations syndicales CFDT, CGT, FSU, Solidaires, UNSA condamnent cette annonce et considèrent que la réduction des déficits ne peut être envisagée sans assurer la cohésion sociale et la réduction des inégalités, en particulier par une fiscalité plus redistributive.

Donner la priorité à l’emploi stable, améliorer les salaires et le pouvoir d’achat, réduire les inégalités, réorienter la fiscalité vers plus de justice sociale, investir pour l’emploi de demain par une politique industrielle prenant en compte les impératifs écologiques et par des services publics de qualité restent nos objectifs communs.

Concernant les retraites, elles rappellent que l’emploi "en quantité, en qualité et qualifié, reconnu et valorisé" doit devenir une priorité dans les entreprises et les administrations pour redonner du sens au travail, à la société toute entière. C’est une source de financement incontournable pour assurer le devenir et la pérennité de notre système de retraites par répartition basé sur la solidarité intergénérationnelle. Une plus juste répartition des richesses, la réduction des inégalités, l’égalité entre les Femmes et les Hommes au travail s’imposent aussi pour garantir à tous un bon niveau de vie à la retraite. L’âge légal de départ en retraite à 60 ans doit être maintenu. La pénibilité du travail doit être reconnue et ouvrir des droits à un départ anticipé à la retraite.

La concertation en cours, le calendrier extrêmement serré imposé n’offrent pas une qualité de dialogue social acceptable pour répondre à un tel enjeu de société, d’autant que les seuls éléments de la réforme proposée restent le recul de l’âge légal de départ à la retraite et l’allongement de la durée de cotisation dans un cadre budgétaire constant.

Pour toutes ces raisons et dans un cadre unitaire, les organisations syndicales CFDT, CGT, FSU, Solidaires, UNSA appellent les salariés, les retraités, les jeunes et les privés d’emploi à une journée nationale de mobilisation le jeudi 27 mai 2010 pour interpeller ensemble les pouvoirs publics, tous les employeurs et peser sur les choix à venir.

Elles appellent l’ensemble de leurs organisations à se rencontrer pour décider, dans les entreprises et lieux de travail, d’actions unitaires de haut niveau donnant lieu à des grèves et des manifestations interprofessionnelles dans les territoires.

APPEL A L’ENSEMBLE DES CITOYENS

Défendons nos retraites

Le gouvernement français s’apprête à engager une nouvelle réforme qui risque de porter un coup fatal au système de retraite par répartition en jurant, une fois de plus, que c’est pour le sauver.
Supprimer l’âge légal de départ à la retraite à 60 ans, exiger que les salariés travaillent et cotisent plus longtemps, alors que l’âge moyen de cessation d’activité est de 59 ans, ne visent qu’à baisser le niveau des pensions.
Alors que le nombre d’emplois diminue dans le privé et dans la public, notamment du fait des décisions gouvernementales, maintenir les plus anciens au travail c’est augmenter encore le taux de chômage des jeunes.
Une alternative à cette régression sociale existe pourtant mais elle suppose une remise en cause du partage de la richesse produite. La chute de la part de la masse salariale de 8 points au cours des dernières années est à comparer avec l’explosion des dividendes qui sont passés, dans le même temps, de 3,2% du PIB à 8,5%.
Répondant à l’appel national « Faire entendre les exigences citoyennes sur les retraites », les organisations soussignées, réunies le 18 mai 2010, ont constitué, dans le département, Le collectif citoyen 63 : Défendons nos retraites.
Ce collectif entend informer la population sur la réalité de la situation et s’opposer à la manipulation de l’opinion. Des meetings et réunions d’information doivent s’organiser dans le département.
La pétition reprenant le texte de l’appel national sera proposée à la signature sous forme papier. On peut aussi signer en consultant le site http://www.exigences-citoyennes-retraites.net/
Dans un premier temps, le collectif appelle les citoyens à participer à la manifestation intersyndicale du jeudi 27 mai à Clermont-Ferrand (rassemblement à 10 H, avenue de la république).

Les organisations membres du collectif : ATTAC, MNCP, AC, Les Amis du Monde Diplomatique, Parti Socialiste, Les Verts, Front de Gauche (Parti Communiste, Parti de Gauche, Gauche Unitaire), NPA, Union Syndicale SOLIDAIRES, Fédération Syndicale Unitaire, CGT Impôts, UNEF, …


Je contribue
La contribution

forum info modere