Peuple Citoyen, la démocratie, le défi de notre temps :

Jean-Claude Mairal

Jean-Claude Mairal a publié aux éditions Arcane 17 un essai intitulé "Peuple citoyen – La démocratie, le défi de notre temps". Préfacé par le député André Chassaigne, l’ouvrage plaide pour une citoyenneté active par la démocratie participative. Une « révolution culturelle » à l’opposé de la tendance à l’individualisation et à la personnalisation du pouvoir de la Ve République. « C’est en permettant à notre société d’être pleinement démocratique que nous favoriserons l’émergence d’une société plus solidaire, plus juste et plus respectueuse de l’environnement », écrit l’ancien président communiste du conseil général de l’Allier. Secrétaire de la fondation Gabriel-Péri et président du Centre d’information, de documentation, d’étude et de formation des élus (Cidefe), Jean-Claude Mairal défend l’idée que rien de durable ne peut se construire sans le peuple, encore moins contre lui. "La démocratie est plus que jamais le moyen et le but de tout projet de transformation sociale et écologique".


10 octobre 2014

Jean-Claude Mairal est un homme « rare ». Ou plutôt un homme « précieux ». Dans notre quotidien d’acteurs engagés de la vie politique, il occupe une place à part : celui du lanceur d’alerte. À lui seul, il est une forme d’O.N.G., mais dans un domaine qui n’est ni celui de l’environnement ni celui de la solidarité sociale. Son terrain de veille citoyenne est celui de la démocratie. Et sur cette question, impossible de chômer ! Face à la confiscation du pouvoir comme des richesses et au dangereux développement des courants autoritaires xénophobes, l’urgence est là, et bien là. Aussi, le camarade Mairal, l’ami Jean-Claude, nous alimente quasiment au jour le jour de ses observations, de ses réflexions, accompagnées de textes qui sont à la fois revue de presse, communications d’associations, travaux de chercheurs, expressions politiques…c’est en ce sens qu’il est « rare »… mais aussi « précieux ».

Comme un clin d’oeil à l’écrivain et adepte du vélo René Fallet, bourbonnais comme lui, l’ancien président communiste du conseil général de l’Allier nous bouscule et nous oblige à lever la tête du guidon. Le guidon de la pratique politique banalisée, emmaillotée dans les institutions à bout de souffle de la Ve République, coupée de la réalité d’une société qui se désagrège à force d’ignorer l’expertise citoyenne du quotidien au profit de la pensée unique d’une élite tout aussi oligarchique que suicidaire.

L’ouvrage de Jean-Claude est une contribution remarquable à cet « enjeu politique sociétal majeur » qui est la démocratie. Il est le fruit d’un travail colossal : il a une dimension universitaire, pour ne pas dire encyclopédique, par la somme des citations et références, tirées de multiples lectures renvoyant à une exceptionnelle bibliographie qui n’exclut aucune source. Comme si la charpente de la construction progressive de sa réflexion personnelleexigeait les rivets de la pensée des autres. En fait, c’est tout simplement, tout naturellement, le parti pris de l’analyse collective, de l’intelligence partagée pour ouvrir le chemin d’une démocratie à inventer. Il a la démarche méthodique du scientifique en recherche, qui scrute, décortique, analyse puis propose, avec le besoin impératif de confronter en permanence son travail et ses conclusions pour les valider et valoriser les convergences.

En lanceurs d’alerte, il met en exergue la dérive de l’étouffement de la démocratie, interpelle les pouvoirs en place et suscite la prise de conscience. Au fil des pages, il se métamorphose ainsi en passeur d’une réflexion aussi exigeante qu’elle est indispensable. Puis il ouvre les pistes concrètes d’une autre métamorphose, celle de la démocratie, avec le passage obligé d’une mobilisation citoyenne d’envergure. En le lisant, j’ai retrouvé la sensation que l’on a quand on visite une vieille maison qui sont moisies avant d’en renouveler l’air en ouvrant largement les portes et les fenêtres. Encore nous faudra-il, pour oser boire à plein poumon la démocratie régénérée qu’il appelle de ses voeux, sortir de notre chambre bien capitonnée et tellement sécurisante. Sans aucun doute une question de volonté et de courage politique pour prendre à bras-le-corps cette mutation, aujourd’hui indispensable à la construction du monde que nous voulons pour nous et les générations futures.

En restant « séculier », puisqu’il est toujours conseillé municipal d’une petite ville de son département, Jean-Claude Mairal met en oeuvre dans ses propres engagements un beau précepte d’Émile Guillaumin, écrivain et paysan, lui aussi bourbonnais : « Le vrai idéalisme agissant, c’est de créer du mieux dans son humble sphère, en élargissant toujours plus le rayon d’action. Que les apôtres obscurs et tenaces se multiplient, le mieux gagnera de proche en proche jusqu’aux sommets ».

Prenons donc à pleine main cette « boîte à outils-boîte à penser » pour faire de cette grande question de la démocratie la priorité des priorités dans notre société en panne de vision. Au regard de la terrible crise de la politique dans notre pays, l’urgence est extrême. Cette crise majeure et le sentiment de défiance vis-à-vis de la classe politique n’épargne pas les forces de progrès, notamment le parti communiste, et plus largement l’ensemble du Front de gauche. Dans ce contexte, je dirais même au regard dudevenir de notre pays et de son peuple que notre responsabilité est pleinement engagée. Ce bel ouvrage doit nous aider à concrétiser sans attendre la mise en oeuvre de ce parti pris démocratique.

André CHASSAIGNE
Député PCF du Puy-de-Dôme


Je contribue
La contribution

forum info modere