JOURNAL ENTREPRISES - mars 2014

Dans ce numéro de notre « Journal Entreprises », nous allons montrer comment le patronat, les actionnaires ont entrepris, depuis longtemps, une campagne idéologique visant à faire croire que c’est la rémunération du travail qui handicape l’économie.


12 mars 2014

Télécharger

Elle porte ses fruits puisque François Hollande s’y est rallié faisant de la baisse du « coût » du travail et celle de la dépense publique, l’objectif numéro 1 de l’action du gouvernement. C’est un discours libéral qu’a tenu le chef de l’Etat ayant à coeur de répondre aux attentes du Medef sans jamais évoquer la situation des salariés, des chômeurs ou précaires.

C’est pourtant cette politique menée depuis des années qui nous a conduits dans la crise et ne nous permet pas d’en sortir aujourd’hui.

C’est le poids de la finance, du capital qui asphyxie l’économie, la production de richesses réelles.

Il faut en finir avec le prétendu « coût du travail ». Le vrai danger, c’est le coût du capital.

Il faut une offensive d’ampleur des salariés pour exiger la fin de l’austérité, l’augmentation des salaires, une politique de relance créatrice d’emplois. Il faut que le gouvernement change de cap, qu’il mette le cap à gauche et réponde aux attentes de ceux qui ont voulu le changement !


Je contribue
La contribution

forum info modere