Conseil municipal de Clermont-fd - 26/09/2014 :

Egalité hommes-Femmes

Je profite du moment de la présentation de la délibération sur l’octroi de subventions à des associations dans le cadre du CUCS notamment à l’association « CIDF » (Centre d’Information du Droit des Femmes). Le travail de cette association n’est plus à démontrer comme stipulée dans la note avec les collèges et les quartiers. Cette association intervient tant sur la citoyenneté que sur le Droit des Femmes et c’est là que je souhaite m’arrêter un instant.


31 octobre 2014

Lors de l’élection Municipale avec notre Maire Olivier Bianchi, nous avons ensemble décider de prendre cette question dans le cadre de la mandature. Les Droits des Femmes et l’égalité Femme/Homme sont des sujets pointus qui traversent tous les champs de la société et bouscule une vision stéréotypée du monde. Ce n’est pas simplement une opinion mais une véritable visée des choix de société et de vivre ensemble centré sur la place des individus et des collectifs. Notre Groupe se félicite de faire de cette question un enjeu pour les hommes et les femmes de notre ville.

Les normes en matière de féminité sont aliénantes et se débarrasser de celles ci ne va pas de soi. Cela va demander du temps et celui du mandat ne va pas être de trop. Construire une politique cohérente sur le sujet va demander des gestes et des moyens. Lors de la campagne des élections municipales, notre majorité s’est engagée à être « une ville d’équilibre , une ville garante de l’égalité entre les femmes et les hommes ». La traduction de cette volonté politique se décline par des actions concrètes :
- Participation de la ville au réseau des associations et des institutions oeuvrant dans le domaine de l’égalité femmes hommes
– Implication de la ville dans l’organisation de la Semaine Internationale des Droits desFemmes
– Evaluation budgétaire des politiques publiques au regard du respect de l’égalité femme homme
– Promotion de l’égalité entre les sexes auprès des enfants accueillis par les structures municipales
– Impulsion de partenariats pour agir contre les violences faites aux femmes

Cette volonté politique est une excellente décision qui développera des interventions citoyennes de façons nouvelles auxquelles nos concitoyens et nous-même ne sommes pas habitués. Cela va interroger bien des politiques publiques de notre municipalité : l’urbanisme, les transports en communs, la politique de la petite enfance... Notre programme municipal est riche de projets qui ont commencé à se mettre en place ou ne tarderont pas. Les questions soulevés par l’égalité femme homme ne peuvent être séparé des projets à venir et devront se construire dans un même mouvement. Plus notre municipalité tarde à mettre en place une politique en faveur de l’égalité femme homme plus il sera difficile d’impliquer ce sujet au programme municipal. C’est pourquoi, nous souhaitons que la municipalité prenne dès maintenant des mesures afin d’opérer les politiques nécessaires sur l’égalité femme homme.

Pour conclure, je souhaite exprimé mes regrets de la disparition du Ministère des Droits des Femmes. C’était un engagement de la campagne de François Hollande lors de l’élection présidentielle. C’est à nouveau, un reniement des engagements de notre Président, en rétrogradant le Ministère des Droits des Femmes au rang de Secrétariat d’Etat, c’est un signe politique négatif et restrictif. Si des avancées sont à souligner avec ce Ministère, nous savons qu’elles ne sont acquises qu’au prix d’une volonté politique forte pour que la société les intègre : loi sur le harcèlement sexuel, remboursement de l’IVG à 100% (l’Espagne a renoncé à sa loi anti IVG), soutien de la loi pour l’abolition du système prostitueur, suppression de la notion de « détresse » pour les femmes quiveulent avorter, vote et promulgation de la loi pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes... Malgré cela, il reste du chemin à parcourir.

De plus, limiter la question du droit des femmes au domaine de la santé et du social, puisque placé sous l’égide de Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes ne cesse de nous interroger sur la considération de cet enjeu par notre gouvernement. Nous avons fait de la question égalité femme homme un élément important de notre programme municipal. C’est avec responsabilité et satisfaction que le groupe Communiste, Républicain, Front de Gauche portera cette ambition aux côté des associations et militant-e-s engagé-e-s dans cette cause.

Intervention de Magali GALLAIS
Conseillére déléguée à la petite enfance, l’égalité des droits femme/homme


Je contribue
La contribution

forum info modere