CONSEIL COMMUNAUTAIRE DU VENDREDI 8 AVRIL :

Déclaration du Groupe Communiste Projet de Budget 2011

Comme cela a été rappelé par la grande majorité de notre Assemblée lors du DOB, la préparation du budget 2011 se situe dans un contexte social et économique difficile, un contexte tendu chaque jour un peu plus par les choix d’un gouvernement qui prend prétexte de la « crise » pour amplifier ses choix politiques aux effets toujours plus inégalitaires.


11 avril 2011

CONSEIL COMMUNAUTAIRE DU VENDREDI 8 AVRIL Déclaration du Groupe Communiste Projet de Budget 2011

Comme cela a été rappelé par la grande majorité de notre Assemblée lors du DOB, la préparation du budget 2011 se situe dans un contexte social et économique difficile, un contexte tendu chaque jour un peu plus par les choix d’un gouvernement qui prend prétexte de la « crise » pour amplifier ses choix politiques aux effets toujours plus inégalitaires.
Face à cette situation, la facilité aurait été d’attendre des jours meilleurs, avec tous les risques que cela comportait en termes de développement de notre agglomération et de la prise en compte des besoins de nos concitoyens.
Avec d’autres, en élus responsables, notre groupe a fait le choix de la relance de l’investissement. Le projet de budget qui nous est proposé aujourd’hui va dans ce sens. Il respecte les orientations du projet d’agglomération en mettant en avant les 3 priorités stratégiques : habitat, développement économique, transport et développement.
La mise en œuvre de cela nécessite évidemment des ressources nouvelles. C’est l’objectif recherché avec la mise en place de la fiscalité supplémentaire sur les ménages. Comme nous l’avons dit lors du DOB, nous sommes favorables à ces ressources nouvelles, à condition que soit pris en compte notre demande de ne plus augmenter la part fiscale des ménages d’ici à la fin du mandat. Il me semble que nous avons été entendus sur ce point.
Nous avons aussi souhaité que dès que possible, nous puissions avoir un point chiffré sur la nouvelle donne fiscale après la suppression de la TP. Enfin, même s’il est difficile e modifier les règles en cours de mandat, on peut les faire évoluer. Comme nous le soulignions déjà l’an dernier, il faut ouvrir le débat sur le pacte fiscal et notamment sur la DSC. La solidarité équitablement répartie ne peut que renfoncer l’esprit communautaire nécessaire pour aller de l’avant.
Ces remarques rappelées, vous l’aurez compris, Monsieur le Président, notre groupe votera le projet de budget 2011.
Chers collègues, merci de m’avoir écouté.


Je contribue
La contribution

forum info modere