Signez la pétition :

Contre la privatisation d'un tronçon de la A 75 (Clermont-Bézier)

Si l’on veut conserver la gratuité de cette autoroute au sud de Clermont-Ferrand il importe d’agir avec les personnels concernés


4 février 2014

Si l’on veut conserver la gratuité de cette autoroute au sud de Clermont-Ferrand il importe d’agir avec les personnels concernés

Si vous ne l’avez déjà fait, vous pouvez signer cette pétition en ligne à l’adresse suivante : http://www.mesopinions.com/petition/politique/contre-privatisation-autoroute-a75/11038

Alertés par une pétition émanant du syndicat CGT de la direction des Infrastructures routières (Fédération de l’Equipement) nous avons rencontré cette organisation afin d’avoir de plus amples informations.

Il en ressort, selon les termes du Préfet de région, que « Pour faire face à la crise financière et économique et répondre de façon efficace à l’urgence de la situation, le gouvernement envisage de mettre en œuvre un plan de relance autoroutier utilisant l’effet de levier du système de concession autoroutières. Ce plan vise à autoriser les concessionnaires autoroutiers à réaliser des travaux, afin de parfaire leurs réseaux, en contrepartie d’un allongement de la durée de leur concession….

Dans l’hypothèse où il serait poursuivi, ce projet nécessiterait de consulter la commission européenne, dont l’accord est indispensable.

Nous ne sommes donc qu’à un stade de projet. L’intégration d’une section autoroutière de 10 Km au sud de Clermont-Ferrand est étudiée dans le cadre du plan de relance autoroutier. Cette intégration permettrait l’élargissement de l’A 75 (mise à 2x3 voies entre l’A 71 et la RD 213 et de fluidifier le trafic en contournement de Clermont-Ferrand, en contrepartie d’un allongement de la durée de la concession dont bénéficie APRR et ce sans modification du système de péage actuellement en place. »

Il s’agit donc bien, d’un allongement de la durée de concession, mais aussi d’un allongement de 10 Km de la partie concédée. Donc d’une privatisation autoroutière !

S’il n’est pas question de péage supplémentaire dans les discussions évoquées, qui peut penser qu’APRR réalisera les travaux d’élargissement sans contreparties financières liées à un péage ultérieur ? Quel devenir des agents dont la mission est d’exploiter ce tronçon. D’autre part on ne peut que s’inquiéter de ce début de privatisation de l’A 75.

C’est pourquoi, en accord avec les syndicalistes concernés, il nous est apparu utile de populariser leur lutte :

-  En faisant circuler massivement leur pétition.
-  En créant un collectif de citoyens, d’organisations, associations et d’élus opposés à cette privatisation. (une vingtaine de conseils municipaux, par délibération, se sont prononcés contre le projet)
-  En participant aux initiatives de rassemblement d’opposition au projet


Je contribue
La contribution

forum info modere