Construire la gauche de demain

En regardant l’étendue de l’hommage rendu à Nelson Mandela, nous ne pouvons qu’acquiescer devant la portée de son combat contre l’apartheid, et le fruit de son travail politique au service de l’unité de son peuple. Notre Parti et ses jeunes militants, peuvent s’enorgueillir d’avoir été pionniers pour relayer son combat contre le racisme et l’humiliation, sa si longue lutte pour la justice sociale.


13 janvier 2014

Alors que nombre de Français regardent avec les yeux de Chimène un Front National qui érige toujours la haine et le rejet de l’autre en véritable fond de commerce politique, faut-il voir dans le décès de Mandela un clin d’œil de l’Histoire ? Car nous parlons bien de ceux là même qui traitaient Mandela de « communiste terroriste », justifiaient son maintien au bagne, et la poursuite du régime raciste d’apartheid.

Dans notre combat pour l’émancipation humaine, il y aura sans doute pour longtemps encore de belles et grandes leçons à tirer d’un homme qui, malgré 27 années de prison, faisait le choix de n’être que « l’humble serviteur » de son peuple. Cette leçon d’humilité et de constance dans l’engagement ne serait-elle pas aussi un joli pied de nez à l’autisme de ceux qui, au pouvoir en France, s’entêtent à poursuivre des politiques nuisibles pour leur peuple, sur la base d’un capitalisme outrancier qui ne fait qu’attiser les braises de la division ?
Avec Mandela, nous faisons surtout le constat que l’Histoire est faite par les femmes et les hommes qui se dressent contre l’injustice, et mettent leur engagement au service de l’intérêt général. Faisons le vœu que sa trajectoire personnelle irrigue toujours notre pensée et notre action politique. Car nous avons nous aussi besoin de construire un autre avenir pour notre peuple que le seul horizon de l’austérité, des humiliations pour les plus modestes et de l’opulence pour une poignée de privilégiés. Le travail concret engagé par le PCF et le Front de Gauche pour faire la lumière sur le coût du capital et sur la nécessité d’une véritable justice fiscale doit s’inscrire dans la durée. Il doit essaimer pour imprégner les consciences et contribuer à lever un front populaire du refus de l’austérité et de l’inégalité sociale.

A quelques semaines maintenant des élections municipales, ce travail politique de longue haleine des communistes doit aussi trouver des leviers solides pour construire la gauche de demain. Notre volonté, c’est d’impulser un changement de cap par le bas. En cela la présence d’élus communistes dans notre département sur tous les territoires, des communes rurales jusqu’aux agglomérations est décisive. Ainsi, accordons dans les semaines qui restent une importance particulière à toutes ces communes où nous pouvons gagner des élus qui seront utiles au quotidien pour la population. Dans l’esprit de beaucoup d’entre nous, c’est cette volonté de construire durablement l’avenir de la gauche et du peuple de France qui nous a animée lorsque nous avons fait le choix du rassemblement avec le Front de Gauche. Comme à chaque rendez-vous électoral depuis 2009, la constance du PCF et du Front de Gauche, c’est de rassembler sur ses propositions, et de gagner des majorités, des élus au service des citoyens et des luttes, points d’appui pour l’avenir. Nous avons avec ces élections municipales un bon moyen de démontrer que nous ne nous présentons pas en « prophètes », mais en humbles « serviteurs » du peuple.


Je contribue
La contribution

forum info modere