18, 19 et 20 juin 2010 - Congrés d'étape :

Assemblée Générale 5 juin 2010

Assemblée Générale de la Fédération du Puy de Dôme

samedi 5 juin 2010

Rendez à vous à 8h30 pour le café et 9h pour débuter les travaux !

Salle Victor Hugo (sous Auchan Nord) - Clermont ferrand


3 mai 2010

Introduction aux débats du Congrès d’étape

Notre Congrès d’étape se tiendra les 18, 19 et 20 juin 2010. Notre dernier congrès en avait décidé le principe avec deux objectifs : procéder dans « un congrès d’initiatives et d’actions » à une évaluation de nos choix à mi-parcours ; et accéder à cette occasion à la demande de Marie-George Buffet de quitter sa responsabilité de secrétaire nationale à mi-mandat. Ce congrès va donc être l’occasion de donner un nouvel élan à notre activité dans toute l’année qui vient. Ce congrès d’étape est nécessaire car tout, dans la situation actuelle, nous appelle à franchir de nouvelles étapes, à faire entrer dans la vie avec beaucoup plus d’audace et une ambition renouvelée nos choix de congrès.

La vie de notre peuple connaît une brutale dégradation depuis la fin de l’année 2008. Après des mois de crise et de politique sarkozyste, notre pays est aujourd’hui à bout. Il ne supporte plus la violence des politiques gouvernementales, l’arrogance de l’argent et des puissants, l’autoritarisme monarchique de l’Elysée, les catastrophes sociales et humaines qui cela entraîne. Il veut le changement. Le système capitaliste est mis en cause.

Cela vient de provoquer une très sévère défaite de la droite aux élections régionales. Cela vient aussi de provoquer une abstention massive qui nous interpelle directement comme parti communiste. Notre peuple attend, espère, cherche le changement mais doute de la possibilité de l’obtenir par l’action politique. Lors de notre 34ème congrès, prenant la mesure de la crise historique du capitalisme et de la nécessité d’un processus de ruptures et de transformations très profondes de la société, nous nous sommes donnés des ambitions que l’évolution de la situation légitime pleinement.

Nous nous fixions notamment l’objectif de construire un très ample « Front progressiste et citoyen » qui mette en mouvement notre peuple en liant le développement d’une dynamique citoyenne et l’objectif d’une union de forces politiques de gauche capable de réussir une politique de changement. Nous voulions ainsi « (….) rassembler une majorité pour battre Sarkozy, la droite , le MEDEF et leur politique, pour trouver une issue de progrès social et humain à la crise du capitalisme ». Et nous considérions que « ce processus impliquerait des étapes, des rendez-vous (…) pour mesurer et rendre compte de l’avancement de ce travail et pour lui donner de nouvelles impulsions ».

Nous avions également décidé, pour pouvoir répondre aux exigences de ces défis de changements, de faire le choix du PCF et de ses profondes transformations à même de lui redonner la pleine capacité de projet et d’initiative nécessaire. Nous précisions que « les communistes seront associés et consultés au fur et à mesure de l’avancée de ce processus ».

Nous voilà à mi-chemin. C’est le moment d’évaluer le chemin parcouru pour décider de franchir de nouvelles étapes.

En réussissant à initier le Front de gauche, nous avons ouvert un nouveau chemin d’espoir à gauche, et engagé de nouvelles pratiques de rassemblement qui nous ont nous même changé. C’est prometteur et ce n’était pas gagné d’avance. Aujourd’hui, la situation nous invite à aller très au delà. Nous voulons engager une nouvelle phase de notre démarche, beaucoup plus ambitieuse, qui réponde au besoin de changement du pays, en construisant un Front populaire du XXIème siècle. Et nous voulons pour cela donner toute l’ampleur attendue à nos transformations, sans lesquelles il ne sera pas possible de franchir les étapes nécessaires. Ces transformations concernent tout autant notre projet, nos ambitions de rassemblement, nos pratiques politiques que nos conceptions d’organisation et de vie démocratique. Le congrès de juin 2010 doit en donner le signal fort et clair. Les deux textes que nous versons aujourd’hui à la discussion des communistes sont des documents de réflexion destinés à ouvrir ce débat, à nourri notre réflexion, à permettre son approfondissement et la prise de décisions. Ce débat, nous voulons que tous les communistes y prennent part sans tabou pour enrichir les pistes de travail et de propositions présentées.

Sur la base de ces débats et du travail des assemblées générales de sections et des congrès départementaux, le congrès adoptera une résolution qui donnera le signal recherché, en rassemblant dans un relevé de décisions les initiatives politiques et de transformations du PCF à engager dans la période qui nous sépare du congrès ordinaire de juin 2011.

Consultes le site de lien et d’échange pour les congrès du PCF :
http://alternativeforge.net/


Je contribue
La contribution

forum info modere