Cet fin d’été et à la rentrée : On lâche rien !

Cet été a été marqué par des événements tragiques qui pèsent dans les esprits. L’attentat de Nice comme celui de Saint-Etienne du Rouvray sont venus blesser durement, profondément notre pays, notre peuple. Voilà plus d’un an que la France est la cible d’attaques répétées, revendiquées par l’État Islamique. À chaque fois, l’horreur se dispute à la stupéfaction.


23 août 2016

Chacun-e est touché-e. On connait un proche, un ami, un ami d’un ami, un collègue qui a été directement concerné. Au-delà de cette proximité, on voit bien que c’est tout un chacun qui est touché dans son quotidien, que l’angoisse monte, tant le sentiment progresse que tout peut arriver, à chaque instant partout. En cette rentrée, nous devons prendre la mesure de cela. Nous devons l’intégrer dans nos modes de pensées, de dire, de faire de la politique.

La tenue de notre Fête sera à n’en pas douter un moment marquant de cette rentrée. En la réussissant, nous affirmerons dans un esprit de fraternité, de rencontres, de culture, de paix que des chemins existent pour l’avenir, en dehors de ceux qui sont tracés aujourd’hui. Nous avons besoin pas de moins, mais de plus d’HUMANITÉ !

Dès le 5 août dernier, Patrick Le Hyaric donnait le ton en affirmant à la fois la nécessité de sa tenue, en assurant qu’elle aurait bien lieu et en apportant des premiers éléments sur les questions de sécurité qui se posent à nous. Pour cela, nous devons convaincre de la sûreté de la Fête, des contenus que nous y porteront et de l’ambiance fraternelle et politique qu’est réellement La Fête de l’Humanité.

Il nous reste 2 semaines ! 2 semaines pour nous emparer de tous les sujets. 2 semaines pour réussir une fête populaire, où nous voulons avec des centaines de milliers de participant-e-s comprendre et changer le monde ! Pour y arriver, nous devons faire preuve d’imagination partout. Proposer des moments politiques et publics de vente, proposer des initiatives politiques sur le coût de la vie, sur les solidarités à faire vivre, sur le combat pour la paix, sur les luttes sociales à mener.

Car notre Fête se tiendra aussi à quelques jours du 15 septembre où les syndicats appellent à reprendre la mobilisation contre la Loi travail, pour obtenir son abrogation après le coup de force de juillet.

Pour toutes ces raisons, nous devons nous lancer en grand dans la bataille, ouvrir le débat avec nos amis, nos voisins, nos collègues, tous les citoyens de notre pays.

Pour cela, nous devons renforcer l’utilisation et l’action avec notre questionnaire « Que demande le peuple ? ». Il est un outil de dialogue, de débat qui permet de poser toutes les questions et d’ouvrir des luttes, des mobilisations, bref, un espoir pour demain.

Bonne rentrée à tou-te-s et rendez-vous à la Fête de l’Huma !

Pierre MIQUEL
Secrétaire départemental
du Puy-de-Dôme


Je contribue
La contribution

forum info modere