Conseil Départemental :

COMPTE RENDU


24 septembre 2010

La Campagne des retraites

La Manifestation du 7 septembre : c’est 3 millions de personnes dans la rue, c’est 3 à 5 millions de journées de travail perdues au final, sans compter le personnel assigné mais déclaré gréviste, les non grévistes soutenant les manifestants, les manifestants ayant pris une journée de congés, les grévistes ne manifestant pas … Puis malgré la bataille des chiffres ministère/syndicat, on constate que pour l’un comme pour l’autre les données ont augmenté de 50%. Les sondages favorables au mouvement furent aussi mentionnés à plusieurs reprises. Bref chacun agit selon son environnement professionnel et la campagne de communication estivale du gouvernement n’a pas eu les effets escomptés. La détermination et la motivation des manifestants sont réelles, et étaient plus que perceptibles sous les intempéries !
La réforme des retraites est un dossier symbolique dans l’attaque globale de casse sociale actuelle, mais malgré la volonté affichée de battre Sarkozy, on constate un dégout de la politique. Nous devons nous placer dans cette contradiction, et dans le dossier des retraites, sortir du fatalisme des données démographiques. Il faut parler d’argent, des moyens de financement, nous devons poser la question essentielle : que fait on des profits ?
Le phénomène n’est pas que français : les gouvernements durcissent leurs plans d’austérité et de casse sociale, et parallèlement les responsables de la crise font état de la plus forte progression de leurs profits : les pertes du privé ont été prises en charge par les budgets publics.
L’adoption à l’Assemblée de l’article qui reporte l’âge de départ en retraite à 62 ans ne doit pas nous arrêter : « Ce qui a été fait, peut être défait, la bataille continue ! »
Les initiatives à venir : le meeting unitaire du 27 septembre, la manifestation du 23 septembre, campagne d’affichage.

Syndicalisme et politique

Un camarade précise que même l’intersyndicale change son mode de fonctionnement : elle se réunie avant la manifestation du 23 septembre, pour préparer la suite du mouvement.
L’attitude du gouvernement et du medef entraine des inquiétudes sur la légitimité des syndicats.
Face à une négociation sans discussions directes, face au fatalisme et à la désespérance, si le mouvement se durcit les manifestants vont-ils baisser la garde ?
Un seul mot d’ordre : la convergence des luttes !

La xénophobie d’Etat

Des effets d’annonce à la stigmatisation des populations, la droite durcie ses discours et ses actes : le racisme est devenu quotidien. Les rafles de Roms, les propos et circulaires racistes, les images d’expulsions … sont insoutenables. Nous ne devons pas laisser se banaliser ce racisme latent. Rien de tel n’a été fait depuis Vichy. Si la Droite continue de passer en force, toutes les portes sont ouvertes à la haine, la colère, le désespoir et l’extrémisme.
Nous devons nous positionner en défenseurs des droits de l’Homme, être ferme sur les valeurs de la République, sur la question des libertés et de l’égalité des droits comme sur le plan social.

Le Front de Gauche :

Lancé, lors de la Fête de l’Humanité, le Pacte d’Union Populaire du Front de Gauche propose une autre voie au « peuple de gauche ». Il ne débouchera pas sur des variantes d’accompagnement du libéralisme et ne se bâtira pas sur le désespoir, mais sera un « processus d’élaboration d’un projet partagé au travers de plusieurs initiatives » et le programme que le Front de Gauche portera dans les élections à venir.

La candidature d’André s’inscrit dans cette démarche : enrichir le débat au sein et autour du Front de Gauche entre les différents acteurs. Appréciée dans les fédérations et très bien portée par André, cette candidature n’est ni une tactique, ni un casting, elle s’inscrit plus dans un rapport d’équilibre que dans un rapport de force. Néanmoins voulue ou non, cette candidature entretient le buzz autour du Front de Gauche et un intérêt sur nos idées, poursuit un camarade. Cette candidature a entrainé beaucoup de satisfaction mais aussi beaucoup de questions : André peut-il rassembler d’abord le parti, puis le FDG ? Quelle est l’ambition du rassemblement ? Battre les socialistes ou montrer qu’à gauche il y a des forces progressistes ?

Nous devons travailler sur le fond hors de la pression médiatique et hors des stratégies. Le débat sur les candidatures peut développer le Front de Gauche. Il faut aussi sortir du syndrome des collectifs antis libéraux de 2007, pour cela nous devons définir des principes et une méthode tout en gardant en tête l’élection présidentielle. Et sur ce point là, nous avons besoin de clarté au niveau national.

Il faut créer le réseau, construire le pacte et préparer les cantonales dans cet esprit. Nous avons un travail politique important à réaliser : rencontre, débats,… « On s’oppose et on propose ».

La fête de l’Huma :

Au cœur de la recharge du militantisme, la fête de l’Huma a rassemblée 600 000 personnes. on a pu constater une porosité entre le mouvement actuel et la fête des batailles : une partie du peuple de gauche reprend confiance. Quant au stand des 3 bougnats : succès et intérêt ont été au rendez-vous.

Média

Comment amener le débat dans les médias ? Comment être visible ? Une pétition ? Une plainte ?
Il est clair que les médias sont aux mains de quelques hommes, tous amis de Sarkozy, et qu’ils tiennent les consciences pour préserver leurs privilèges. Les TIC (Technologie de l’Information et de la Communication) sont une solution : alors développons nos médias ! (cf. article page… : la plateforme web du PCF)

On est fasse à une situation qu’on ne connait pas : il faut lutter contre ce désespoir et avoir de l’ambition et de l’optimisme : le bateau gouvernemental prend l’eau, la presse commence à bouger

Les élections cantonales :

Il s’agit de faire preuve d’esprit d’union et de clarté dans les objectifs : 
- Avoir des candidats Front de Gauche dans tous les cantons renouvelables
- Représenter les sortants
- Groupe Front de Gauche
- Clermont communauté

RELEVÉ D’ORIENTATIONS ET DE DÉCISIONS

# Le Conseil Départemental a analysé la situation sociale et politique de cette rentrée, notamment la déclaration de candidature à la candidature d’André Chassaigne. Il a été réaffirmé qu’elle se situait totalement dans le cadre du Front de Gauche et qu’elle devait permettre un débat serein sur la question des candidats à l’élection présidentielle. A cette occasion, il a été rappelé la responsabilité du Conseil Départemental à porter cette orientation.

# Il a été décidé de procéder à un recensement des personnes (syndicalistes, citoyens, associatifs, élus, citoyens …) intéressés par la construction citoyenne d’un pacte d’union populaire. Un premier bilan sera fait lors du prochain CD.

# Il a été décidé d’une grande campagne d’affichage pour la manif du 23 septembre. A chaque section de s’en emparer

# Enfin, nous avons fait un premier point sur les cantonales en faisant état des discussions avec nos partenaires. Le compte rendu complet vous parviendra rapidement par courrier. A charge maintenant d’en informer les communistes dans les sections et d’engager les premières discussions avec nos partenaires localement.

Sondage d’opinion :
64% de la population désapprouvent le report de l’âge légal de départ en retraite
68% estiment que le projet de retraite du gouvernement n’est ni juste ni efficace
70% trouvent justifié l’appel à la grève et à la manifestation du 23 septembre


Je contribue
La contribution

forum info modere