AIA : La lutte paye !

En 2009, le gouvernement SARKOZY avait décrété l’arrêt de l’embauche d’ouvriers de l’Etat au ministère de la défense. Depuis cette date, les mauvais coups portés n’ont cessé de pleuvoir sur les salariés de ce ministère : RGPP, blocage des salaires, sous-traitances et externalisations, remise en cause des statuts, réorganisations, fermeture de site, suppressions de 54 000 emplois et ce, alors que le budget de la défense n’était pas en diminution. Cette situation est principalement dûe aux orientations politiques de la droite qui privilégiait une armée projetable à la solde de l’OTAN, plutôt qu’une armée consacrée à la défense du territoire et au service des citoyens.


13 novembre 2012

Malheureusement, ces orientations ont été, en intégralité, reprise par l’actuel gouvernement. Dans la dernière période, de jeunes salarié-e-s en contrats précaires ont été embauchés dans les différents AIA (Atelier Industriel de l’Aéronautique). Depuis des mois, ils se battent avec leurs syndicats pour gagner leur intégration au statut d’ouvrier de l’Etat. Actuellement ce sont environ 200 jeunes qui sont concernés.

La lutte a payé puisque le 23 octobre, la direction de l’entreprise acceptait de transformer leur CDD en CDI. C’est une première victoire qui en appelle d’autres pour l’intégration au statut de tous les précaires et sous traitants de l’établissement.


Je contribue
La contribution

forum info modere