ACC : un savoir-faire et des compétences à préserver et à développer !

En 2012, après une rénovation réussie des rames de la ligne 1, la RATP charge les ACC IM de la rénovation de la ligne B. Un cahier des charges sous évalué se traduit par une perte importante sur chaque voiture livrée.


13 novembre 2012

Vendredi 19 octobre, le ministre du redressement productif, venu visiter l’entreprise a fait deux annonces importantes : d’une part, la SNCF va confier aux ACC le chantier de réparation et de rénovation des voitures voyageurs. D’autre part, il annonce qu’un accord avec la RATP est intervenu (14,6M€ pour 58 rames, ce qui représente environ 250 000 € par rame) et permet d’envisager l’avenir immédiat.
Pour autant, rien n’est réglé car l’avenir passe par un site adapté aux nouvelles contraintes du marché de la rénovation ferroviaire.

Les élus communistes et du Front de Gauche sont intervenus à de nombreuses reprises et continueront à se battre aux côtés des salarié-e-s pour assurer la pérennité des emplois, des savoir-faire et de l’entreprise.


Je contribue
La contribution

forum info modere