Goodyear : Le PCF 63 exige l'annulation de ce jugement inique et l'amnistie pour les militants syndicauxcommuniqué de presse 1er Tour des élections régionales

À la une

Goodyear :

Le PCF 63 exige l'annulation de ce jugement inique et l'amnistie pour les militants syndicaux

Nous jugeons d’une extrême gravité la peine infligée aux huit salariés de Goodyear mis en accusation par le Parquet alors qu’ils ne faisaient que défendre l’emploi et le maintien de l’activité de leur entreprise en France. Comme tout récemment à Air France et à EDF, c’est une atteinte insupportable aux droits de salariés, de syndicalistes de défendre leurs emplois, en défendant par là même l’intérêt de populations et de territoires saignés par les choix de grands groupes dont la seule boussole est la rémunération des actionnaires au détriment de l’intérêt général.

Lire la suite


 

11 février 2016

Rassemblement contre la baisse des dotations de l'Etat

Déterminés à refuser l’austérité et à promouvoir les intérêts et les besoins des populations !

Depuis 2012 et avec les encouragements de la Commission européenne, le Président de la République et son gouvernement se sont engagés dans un vaste plan d’austérité visant à baisser de plus de 50 milliards d’euros la dépense publique pour mieux financer de nouveaux cadeaux fiscaux aux grandes entreprises. Les milliards d’Euros ainsi dégagés visent à multiplier les dispositifs comme le Crédit d’Impôt Compétitivité Emplois (CICE) ou le Pacte de responsabilité. C’est ce qu’on appelle la politique de l’offre. Les choix économiques de l’exécutif, qui sont autant de renoncements vis-à-vis du programme du candidat Hollande en 2012, sont contre-productifs et inefficaces socialement et économiquement. Le chômage explose, la précarité devient la norme et les dividendes versés aux actionnaires n’ont jamais été aussi importants.

Lire la suite


Actualités

COMMUNAUTE URBAINE DE CLERMONT :

AFFAIRE DE SPÉCIALISTES OU DE CITOYENS ?

Au moment ou le malaise social s’amplifie, le gouvernement continue sa politique libérale. La mise en place de la Communauté Urbaine pose des enjeux essentiels sur l’avenir et la place des habitants et de nos communes. Nous avons posé 3 questions à Cyril CINEUX, le Vice-Président au projet communautaire.

Lire la suite



Garantir des prix d’achat rémunérateurs aux éleveurs, c’est possible !

Une nouvelle fois, en ce début d’été 2015, des filières agricoles entières sont les victimes de la dégradation rapide des prix d’achat des productions qui ne permettent plus aux agriculteurs de s’en sortir. Les mobilisations des éleveurs laitiers, allaitants et de porc sont légitimes. La soumission à la générosité et au bon-vouloir de la distribution pour « faire un geste » n’est pas une réponse politique à la hauteur de la gravité de la situation ! Car, derrière cette situation, se cachent les stratégies indécentes de croissance des marges des distributeurs et des transformateurs, qui peuvent s’appuyer sur l’ouverture sans limites des marchés agricoles. Les éleveurs sont ruinés chaque jour par un cocktail détonnant : stratégies purement financières de la distribution, abandon des outils de régulation des marchés et des prix, ouverture des échanges à toutes les productions, comme avec le futur traité transatlantique.

Lire la suite



Hôpital et santé

Communiqué de presse

Depuis mardi, le personnel de l’Hôpital de Riom se mobilise pour sauvegarder le service public de santé sur le bassin de Riom. Dans leur collimateur, la dégradation de leurs conditions de travail, depuis plusieurs années déjà, qui se répercute directement sur la prise en charge des malades.

Lire la suite



Regards n°824

LA MÉDITERRANÉE DOIT REDEVENIR LE BERCEAU D'HUMANITÉ ET D'ÉCHANGE QU'ELLE A TOUJOURS ÉTÉ

La Méditerranée se transforme en vaste cimetière. L’Union européenne s’indigne, mais sa décision de mettre fin au dispositif italien « Mare nostrum » dont les bateaux allaient jusqu’à l’approche des côtes africaines, par deux simples dispositifs de surveillance des côtes européennes (Triton en Italie et Poséidon en Grèce), a donné l’illusion que le renforcement des mesures de sécurité était la solution et a ouvert la voie aux naufrages à répétition en pleine mer. L’UE envisage à présent une intervention militaire pour « identifier, capturer et détruire les bateaux avant qu’ils ne soient utilisés par les trafiquants » sans qu’il n’existe de véritable option crédible à ce jour. L’UE n’est pas à la hauteur de la tragédie humaine en cours en Méditerranée. Il n’y a pas de solution militaire aux tragédies migratoires ; il n’y a de solutions que politiques, économiques et sociales.

Lire la suite



Aussi